Les résidents du Québec vaccinés contre la COVID-19 ailleurs au Canada ou dans un autre pays peuvent faire inscrire leur vaccination au Registre de vaccination du Québec et recevoir leur prochaine dose au Québec, le cas échéant. Elles peuvent également y inscrire les deux doses reçues d’un vaccin. Pour ce faire, elles devront prendre rendez-vous à un centre de vaccination désigné.

Démarche

Les personnes concernées devront prendre rendez-vous dans un centre de vaccination à partir de la plateforme Clic Santé, en choisissant l’option « Vaccin COVID-19 – Dépannage ». Plusieurs centres de vaccination ont été désignés dans chaque région pour l’inscription des vaccins contre la COVID-19 administrés à l’extérieur du Québec.

Prendre rendez-vous dans un centre de vaccination

Une fois au centre de vaccination, vous devrez présenter une pièce d’identité ainsi qu’une preuve de vaccination lisible, en français ou en anglais, délivrée dans le pays ou dans la province où les doses ont été administrées. Aucune inscription ne pourra être faite sans cette preuve écrite. Les informations inscrites sur la preuve seront validées afin qu’on s’assure qu’il s’agit d’un vaccin approuvé par l’Organisation mondiale de la Santé et que l’intervalle entre les doses a été respecté.

Advenant le cas où les renseignements indiqués sur la preuve ne sont pas conformes, le citoyen sera avisé et invité à reprendre sa vaccination au centre de vaccination ou à prendre un rendez-vous pour se faire vacciner ultérieurement.

Si les renseignements indiqués sur la preuve sont conformes, les renseignements pourront être inscrits au Registre de vaccination et une preuve de vaccination électronique pourra être transmise au citoyen. Si vous n’avez pas reçu votre preuve de vaccination électronique, vous pouvez la télécharger en consultant la page Preuve de vaccination contre la COVID-19.

Informations importantes

  • Si vos renseignements personnels ou le nom commercial du vaccin ne sont pas inscrits ou sont illisibles sur la preuve de vaccination, cette dernière ne pourra pas être reconnue.
  • Aucune inscription ne pourra être faite dans le Registre de vaccination du Québec sur la base de la parole d’un citoyen, c’est-à-dire sans preuve. Dans le cas où le vaccin utilisé pour la première dose ne serait pas disponible sur place au moment de l’administration de la deuxième dose, un produit différent pourra être utilisé, idéalement une dose d’un vaccin de la même technologie. Par exemple, si une personne a reçu un vaccin à ARN messager, tel que Moderna ou Pfizer, elle devrait recevoir une autre dose d’un vaccin à ARN messager dans la mesure du possible. Cette dose devrait être administrée selon l’intervalle recommandé dans le Protocole d’immunisation du Québec. Consultez l’intervalle recommandé dans la page Deuxième dose du vaccin contre la COVID-19.