Description

Si vous êtes enceinte, un suivi de grossesse est essentiel afin de vous assurer que vous et votre enfant êtes en santé. Lors des rencontres de suivi de grossesse, les professionnels de la santé qui vous accompagnent évalueront votre santé sexuelle. Ils vous demanderont par exemple si vous avez ou avez déjà eu des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS), si vous avez l’herpès génital, etc. Ils vous recommanderont entre autres des examens de dépistage de certaines ITSS. En effet, plusieurs personnes qui ont une ITSS n’ont pas de symptômes. Vous-même ou votre partenaire pourriez donc être infectés sans le savoir.

Les ITSS peuvent avoir des conséquences sur le déroulement de votre grossesse, sur votre santé et sur celle de votre enfant.

Si vous avez une ITSS, des traitements pourront limiter ou éliminer les risques pour vous et votre enfant.

Transmission des ITSS

Les ITSS peuvent se transmettre de diverses façons :

  • Par voie sexuelle :
    • relations orales (contact de la bouche avec le pénis, la vulve, le vagin ou l’anus);
    • relations vaginales (pénétration du pénis dans le vagin);
    • relations anales (pénétration du pénis dans l’anus);
    • contact entre les organes génitaux des partenaires;
    • partage de jouets sexuels.
  • Par le sang :
    • partage de matériel de préparation, d’injection ou d’inhalation de drogues;
    • tatouage ou perçage avec du matériel non stérile;
    • contact entre un liquide contaminé par du sang et :
      • une surface de peau endommagée,
      • une muqueuse;
    • transfusion sanguine, lorsque les mesures de sécurité transfusionnelles ne sont pas appliquées (ces mesures sont appliquées au Canada).
  • De la mère à l’enfant :
    • pendant la grossesse;
    • au moment de l’accouchement;
    • lors de l’allaitement.

Conséquences possibles d'une ITSS sur la grossesse ou sur la santé du bébé

La femme enceinte qui a une ITSS non traitée peut :

  • faire une fausse couche;
  • accoucher prématurément;
  • faire une infection intra-utérine (à l’intérieur de l’utérus);
  • accoucher d’un enfant mort-né.

Elle peut aussi transmettre l’infection à son enfant. Chez le nouveau-né, les ITSS peuvent être graves, parfois même mortelles. Il peut développer une infection chronique (ex. infection par le VIH ou hépatite B), une forme plus ou moins sévère de la maladie (ex. herpès ou syphilis congénitale) ou encore développer des complications qui peuvent avoir des effets permanents sur la santé et le développement de l’enfant, comme :

  • une infection grave de l’œil pouvant rendre aveugle, chez les nouveau-nés infectés par la gonorrhée;
  • de l’anémie ou des anomalies du foie, de la rate ou des os, chez les nouveau-nés infectés par la syphilis;
  • un retard de développement, chez les nouveau-nés infectés par l’herpès ou la syphilis.

Ces complications sont évitables ou ont des impacts limités si l’évaluation de la santé sexuelle des femmes enceintes et les recommandations de dépistage des ITSS pendant la grossesse sont effectuées tel que recommandé.

Dépistage des ITSS pendant le suivi de grossesse

Au début de votre grossesse, votre médecin, votre infirmière ou votre sage-femme vous prescrira des analyses de sang, d’urine et de prélèvements vaginaux. Ces analyses incluent les tests de dépistage des ITSS suivantes :

  • chlamydia;
  • gonorrhée;
  • hépatite B;
  • syphilis;
  • infection par le VIH.

La chlamydia et la gonorrhée sont dépistées par l’analyse d’un prélèvement fait à l’intérieur du vagin. Dans certains cas, ces infections peuvent être aussi dépistées par une analyse d’urine. L’hépatite B, la syphilis et le VIH sont dépistés par une analyse de sang.

Dans certaines situations, les professionnels de la santé responsables de votre suivi pourraient vous recommander des tests de dépistage d’autres ITSS, comme l’herpès génital ou l'hépatite C.

Certains comportements augmentent les risques d’ITSS, par exemple avoir une relation sexuelle non protégée ou partager du matériel servant à la consommation de drogue. Si vous-même ou votre partenaire avez de tels comportements, vous devez en informer les professionnels de la santé qui suivent votre grossesse. Ils pourront évaluer s’il est préférable de répéter les tests de dépistage des ITSS si vous les avez déjà passés. 

Vous pouvez refuser de passer des tests de dépistage des ITSS. Dites-le simplement à vos professionnels de la santé. Si vous avez des questions ou des craintes à ce sujet, vous pouvez leur en parler durant tout votre suivi de grossesse.

Grossesse et traitement des ITSS

Lorsqu’une femme enceinte a une ITSS, plusieurs interventions peuvent prévenir les complications associées à l’infection et la transmission de l’infection au nouveau-né.

  • Chez la femme enceinte :
    • traitement de l’infection;
    • dans certains cas, un accouchement par césarienne peut être recommandé.
  • Chez le nouveau-né :
    • évaluation et suivi de l’état de santé;
    • traitement de l’infection.