Contexte

Le projet de loi modifiant diverses dispositions en matière de procréation assistée a été adopté le 11 mars 2021. Les articles du projet de loi en lien avec la planification des services et le rehaussement de la qualité, de l’éthique et de la sécurité des services entrent en vigueur automatiquement. Les services assurés comme la fécondation in vitro entreront en vigueur d’ici la fin de l’automne 2021 par un décret du gouvernement. D’ici là, seuls les services de stimulation ovarienne hors FIV et d’insémination artificielle, les médicaments et les services requis à des fins de préservation de la fertilité en cas de cancer demeurent assurés par le régime public. Des informations supplémentaires seront communiquées plus tard.

Certains couples ou femmes ont de la difficulté à concevoir un enfant à cause de l'infertilité. D'autres sont porteurs d'une maladie génétique transmissible aux enfants. La procréation assistée est une solution médicale pour les aider à réaliser leur projet parental.