La population est profondément attachée au territoire québécois. Source de fierté, il représente un élément important de l’identité nationale. Les Québécoises et les Québécois ont d’ailleurs des attentes quant à la manière de l’aménager, et ce, aussi bien en ce qui concerne leur propre milieu de vie, à l’échelle du cadre bâti et de leur quartier, qu’en ce qui a trait notamment à leur région, à une échelle plus englobante. Composante structurante du territoire, une architecture de qualité renforce les traits distinctifs des collectivités et contribue au mieux-être de la population.

Vers une politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire

Au cours des dernières années, le ministère de la Culture et des Communications et le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation ont mené des travaux et des consultations pour poser les bases de deux grands projets :

  • la Stratégie québécoise de l’architecture;
  • la Stratégie nationale d’urbanisme et d’aménagement des territoires.

Dans la foulée de leurs démarches respectives, les deux ministères ont convenu d’une vision commune pour que leurs actions soient complémentaires et intégrées dans la Politique nationale d’architecture et d’aménagement du territoire, une première au Québec, dont l’élaboration a été annoncée par le premier ministre du Québec, M. François Legault, le 19 octobre 2021.

Cette politique verra le jour au printemps 2022. Elle comprendra notamment de nombreuses orientations, allant de la réalisation d’un projet architectural à la planification la plus englobante en matière d’aménagement du territoire.

L’élaboration de la Politique s’appuie sur une vision claire, rassembleuse et novatrice en matière d’architecture et d’aménagement du territoire. Cette politique permettra de répondre de manière cohérente et durable à des enjeux majeurs d’actualité, dont les suivants :

  • la lutte contre les changements climatiques et l’adaptation à ceux-ci;
  • la préservation et la valorisation du patrimoine culturel;
  • la mise en valeur des paysages;
  • la pérennité des investissements en architecture;
  • la lutte contre l’artificialisation des milieux naturels et agricoles;
  • les changements démographiques;
  • la vitalité économique.

L’élaboration de la Politique poursuit les objectifs suivants :

  • assurer les meilleures pratiques et le respect des plus hauts standards par l’État;
  • léguer des milieux de vie durables, sains et de qualité;
  • contribuer au mieux-être des citoyennes et des citoyens;
  • renforcer l’attractivité des territoires;
  • favoriser le respect et la mise en valeur des particularités des différents territoires.

Démarches de consultation

Les travaux d’élaboration de la Politique s’effectueront en collaboration avec différents partenaires concernés par l’architecture et l’aménagement du territoire regroupés au sein d’un comité consultatif et de comités d’experts.

Comité consultatif

Le comité consultatif a pour mandat de conseiller le gouvernement à toutes les étapes d’élaboration. Il sera l’instance privilégiée pour conseiller le gouvernement en ce qui a trait à l’élaboration de la Politique.

Comité consultatif – Organismes participants (PDF 125 Ko)

Comités d’experts

Les comités d’experts, quant à eux, soumettent des recommandations au gouvernement quant aux orientations qui doivent être abordées dans la Politique.

Ils regroupent des scientifiques et des chercheurs du milieu universitaire, en plus de personnes ayant une expertise particulière. Ils seront respectivement consultés au besoin.

Comité d’experts en aménagement du territoire – Participants (PDF 143 Ko)

Comité d’experts en architecture – Participants (PDF 200 Ko)

Prochaines étapes de réalisation

Rédaction de la Politique – automne 2021 et hiver 2022

Publication de la Politique – printemps 2022