1. Accueil  
  2. Gouvernement  
  3. Gouvernement ouvert  
  4. Transparence et performance  
  5. Indicateurs et statistiques  
  6. Données sur les espèces en situation précaire

Données sur les espèces en situation précaire

Les données sur les espèces fauniques et floristiques en situation précaireLire le contenu de la note numéro 1sont traitées par le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec (CDPNQ). Ce groupe de travail recueille les données de diverses sources, les analyse, diffuse l’information et fournit une expertise scientifique.

Utilisation des données

Le système de gestion de données du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec compte plus de 12 500 occurrences floristiques et fauniques. Une occurrence correspond généralement à l’habitat occupé par une population locale de l’espèce dont il est question.

Ces données sur la faune et la flore en situation précaire sont importantes pour :

  • Évaluer les priorités de conservation afin de faire des recommandations de désignation en vertu de la Loi sur les espèces menacées et vulnérables ou d’appliquer des mesures de protection pour les espèces en situation précaire;
  • Développer ou analyser des projets de conservation et d’aménagement du territoire réalisés par des municipalités, des promoteurs ou les divers acteurs de la conservation;
  • Documenter ou analyser les demandes d’autorisations ministérielles et les études d’impact sur l’environnement;
  • Cibler les menaces et les actions de conservations utiles pour alimenter la préparation de plans de rétablissement d’espèces en situation précaire;
  • Contribuer aux projets de recherche en conservation;
  • Réviser les lois et règlements;
  • Assurer une planification durable de l’aménagement et du développement du territoire québécois, que ce soit sur les plans forestier, agricole, municipal ou autres;
  • Contribuer au suivi de l’état de la biodiversité et soutenir les réflexions menant à l’élaboration d’orientations gouvernementales en la matière.

Faire une demande d’information

Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec peut vous transmettre des données relatives aux espèces en situation précaire à des fins scientifiques, de conservation ou de gestion.

Pour faire votre demande, vous devez fournir les informations suivantes :

  • Nom et prénom, titre, organisme, coordonnées;
  • Objectifs et description du projet, avec sa localisation (les coordonnées géographiques sur un fond cartographique);
  • Contexte d’utilisation de l’information recherchée. Vous devez vous engager à ne pas la publier ou la divulguer.

Faire une demande d’information pour la faune (PDF 262 Ko) 

Faire une demande d’information pour la flore (PDF 265 Ko)

Le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec se réserve le droit de ne pas révéler les informations associées à une occurrence si la transmission de cette donnée risque de mettre en péril la survie de l'espèce ou de son habitat, ou encore de causer préjudice à un tiers.

Délai de réponse

Le délai pour obtenir une réponse varie de 2 à 20 jours ouvrables. Un accusé de réception est envoyé au demandeur lorsque le délai prévu excède 5 jours ouvrables.

Signaler une espèce en situation précaire

Les données du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec sont maintenues à jour grâce à des relevés sur le terrain, réalisés notamment par les ministères provinciaux et fédéraux, les municipalités, divers partenaires comme des organismes de conservation, mais également grâce à la contribution des citoyens.

Vous souhaitez signaler une espèce? Vous pouvez transmettre vos observations en téléchargeant le formulaire adapté pour la faune ou la flore :

Télécharger le formulaire d'observation de la faune (XLSX 268 Ko)

Télécharger le formulaire d’observation de la flore (XLSX 156 Ko)

Pourquoi signaler une espèce?

En nous faisant part de vos observations, y compris celles de populations déjà connues, vous participez à améliorer les connaissances sur les espèces au Québec, en particulier celles en situation précaire. Vous pourriez aussi aider le gouvernement à orienter ses efforts de recherche ou même être derrière la découverte d’une population jusqu’alors inconnue.

Méthodologie

Des inventaires sont réalisés pour vérifier la présence des espèces observées. Ils sont la base des connaissances permettant de suivre l’état des populations des espèces. C’est en effectuant ces suivis qu’il est possible de prendre le pouls de la situation et ainsi déterminer si les populations sont en croissance, stables ou en diminution. Dans ce dernier cas, des actions de conservation pourront se mettre en place pour améliorer la situation.

Chaque observation validée d’une espèce sur le territoire constitue la donnée de base pour répertorier et cartographier une « occurrence ». Une occurrence est construite à partir d’une ou plusieurs observations, et elle représente l’habitat utilisé par une population locale d’un élément de la biodiversité afin de persister dans le temps.

Les occurrences sont cartographiées selon une méthodologie détaillée, standardisée et spécifique à chaque espèce. Contrairement aux observations, les occurrences ont toujours une valeur de conservation.

Pour en savoir plus sur la méthodologie du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec, vous pouvez consulter le site Web de NatureServe Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. dont il est membre.

L’expertise du Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec

Au fil des ans, le Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec est devenu la principale source d’information sur les espèces en situation précaire.

À partir des données qu’il compile, le Centre dresse une liste non officielle d’espèces candidates. Une espèce candidate est un élément de la biodiversité qu’il souhaite suivre de plus près, puisque sa situation devient préoccupante. Le statut d’espèce candidate précède la désignation officielle (menacée ou vulnérable) ou l’ajout à la liste des espèces susceptibles d’être désignées ainsi à court ou moyen terme. 

Le groupe de travail recueille également les observations fauniques et floristiques qui sont rapportées sur diverses plateformes de science citoyenne, comme :

Consultez le bilan des activités :

Publications complémentaires

Les plantes vasculaires en situation précaire au Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., PDF (137 Mo)

Note de bas de page numéro 1

Une espèce faunique ou floristique en situation précaire est une espèce menacée, vulnérable, susceptible d’être désignée comme menacée ou vulnérable ou candidate. Retour à la référence de la note numéro 1

Dernière mise à jour : 24 novembre 2021