Rétablissement des espèces fauniques

La sauvegarde des espèces fauniques menacées ou vulnérables est importante pour préserver la biodiversité du Québec. Pour les protéger, le gouvernement du Québec peut créer des équipes de rétablissement. Leur mandat est de produire et de coordonner la réalisation de plans de rétablissement. Les équipes de rétablissement contribuent à la mise en place des mesures de protection des espèces menacées ou vulnérables et de leurs habitats afin de leur venir en aide.

Équipes de rétablissement

Une équipe de rétablissement est un groupe multidisciplinaire qui participe activement au rétablissement d’une ou de plusieurs espèces menacées ou vulnérables. Elle est composée de personnes compétentes qui ont un intérêt pour la conservation de ces espèces.

Il existe 11 équipes de rétablissement actives :

Le gouvernement du Québec et la communauté sont conjointement responsables du rétablissement des espèces fauniques menacées ou vulnérables. Cette approche vise à obtenir le consensus de tous les intervenants sur les moyens à mettre en œuvre. Lorsqu’un plan de rétablissement est publié, le gouvernement précise les mesures et les actions prioritaires qu’il pourra mettre en œuvre avec les intervenants concernés. D’autres acteurs, qu’ils soient membres de l’équipe de rétablissement ou non, peuvent y contribuer.

Plans et bilans de rétablissement

Un plan de rétablissement définit la stratégie et les objectifs de rétablissement d’une espèce sur 10 ans. Il résume la situation de l’espèce en fournissant, s’il y a lieu, de nouvelles données, notamment sur l’état des populations et les menaces. Ce plan contient l’ensemble des mesures et des actions qui seront reprises par les intervenants pour le mener à bien. Un plan de rétablissement peut être élaboré et mis en œuvre sans qu’une espèce ait encore reçu un statut juridique de protection.

À la fin de sa période de mise en œuvre, un bilan du plan fait le point sur les mesures et les actions réalisées au cours des 10 dernières années. Il présente le nouvel état de la situation de l’espèce et de ses habitats. Le bilan permet finalement d’émettre des recommandations sur la nécessité de poursuivre les efforts de rétablissement ou non. Au besoin, un nouveau plan de rétablissement devra être publié pour toute espèce dont la situation continue d’être jugée précaire.

Les plans et les bilans de rétablissement peuvent être consultés dans la section Publications Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Mesures de protection des espèces fauniques menacées ou vulnérables

Protection des habitats

Certains habitats d’espèces fauniques menacées ou vulnérables bénéficient d’une protection légale lorsqu’ils sont situés sur des territoires publics, soit les terres du domaine de l’État. Consultez la page Habitats fauniques protégés légalement pour obtenir plus de détails.

Sur les terres privées, certains agriculteurs, propriétaires de forêt privée et municipalités contribuent à la protection des habitats naturels par différentes mesures de conservation volontaire.

Mesure de protection en forêt publique

Des mesures de protection, qui concernent les activités forestières sur les territoires publics, sont mises en place pour certaines espèces. Elles ont été élaborées conformément à l’Entente administrative concernant la protection des espèces menacées ou vulnérables de faune et de flore et d’autres éléments de biodiversité dans les milieux forestiers du Québec.

Consultez la page Mesures de protection particulière pour la flore et la faune en forêt publique Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour connaître tous les détails.

Dernière mise à jour : 9 septembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec