Mission

La mission du Ministère est de promouvoir et de défendre les intérêts et les compétences du Québec sur le plan international, en s’assurant de la cohérence et de la pertinence de l’action gouvernementale, et ce, en vertu de sa loi constitutive et à titre de coordonnateur de l’action internationale du gouvernement et de celle de ses ministères et organismes.

La réalisation de notre mission implique une concertation étroite avec tous les partenaires gouvernementaux interpellés par les questions internationales. Notre vision : une organisation performante au service des ambitions politiques et économiques du Québec.

Mandats 

Pour atteindre ses objectifs, le Ministère assume les responsabilités suivantes :

  • assurer la représentation du Québec à l’étranger;
  • conseiller le gouvernement et développer des politiques sur toute question ayant trait aux relations internationales;
  • établir et maintenir les relations avec les gouvernements étrangers ainsi qu'avec les organisations et forums internationaux;
  • mener des actions de diplomatie économique et d’influence afin de faire avancer les intérêts du Québec en matière de commerce international et de prospection d’investissements étrangers;
  • veiller à la négociation et à la mise en œuvre d’ententes internationales;
  • veiller aux intérêts du Québec lors de la négociation d’accords internationaux et au respect de ses engagements internationaux;
  • favoriser le renforcement des institutions francophones internationales auxquelles le gouvernement participe, en tenant compte des intérêts du Québec;
  • favoriser l’établissement et la rétention sur le territoire du Québec d’organisations internationales et de représentants de gouvernements étrangers;
  • soutenir l’action des organismes de coopération internationale (OCI) québécois ainsi que celle des entreprises, organisations et institutions québécoises œuvrant à l’étranger;
  • s’assurer de la mise en œuvre de la Vision internationale du Québec (VIQ).

Mandats des représentants

Le gouvernement du Québec confie à des représentants des mandats liés aux priorités gouvernementales et aux orientations de la Politique internationale du Québec.

Deux représentants contribuent à la promotion des positions québécoises et à l’avancement des intérêts du Québec dans les domaines des changements climatiques et de la mobilité internationale et reconnaissance des qualifications professionnelles.

Cette approche thématique dynamise la représentation du Québec sur la scène internationale et accroît son influence.

Représentant aux changements climatiques

Jean Lemire

Jean Lemire a le mandat d’approfondir l’engagement international du Québec dans les domaines de la lutte contre les changements climatiques. Le représentant aux changements climatiques a pour tâche de développer de nouveaux partenariats internationaux visant la réduction de gaz à effet de serre et l’utilisation de mécanismes de tarification du carbone. Il contribue également à mettre en œuvre les mesures de coopération climatique internationale venant en appui aux pays francophones les plus vulnérables.

M. Lemire continue à faire du Québec un acteur crédible dans les échanges internationaux sur les enjeux touchant l’Arctique, en créant ou en consolidant des liens avec les acteurs gouvernementaux et non gouvernementaux de la région nordique et arctique, et en participant aux principaux forums internationaux sur les enjeux de cette région. Son rôle est de promouvoir l’expertise québécoise en développement nordique durable et de favoriser les initiatives internationales communes, en plus d’encourager les échanges de meilleures pratiques dans ce domaine.

Jean Lemire est un biologiste et un communicateur scientifique reconnu mondialement. Sa nomination à titre de représentant aux changements climatiques témoigne de la volonté ferme du Québec de contribuer, aux efforts internationaux et à la recherche de solutions durables, par la mise en valeur de l’expertise québécoise dans ce domaine.

Jean Lemire sillonne les océans de la planète depuis plus de 15 ans pour sensibiliser les populations aux grands enjeux environnementaux. Ses travaux sur les changements climatiques et la biodiversité ont mené à de grandes missions scientifiques, dont un tour du monde de trois ans pour traiter de l’état de la biodiversité mondiale, en collaboration avec le Secrétariat de la Convention sur la diversité biologique de l’ONU.

Son expertise et son engagement contribuent au leadership indéniable qu’exerce le Québec en matière de lutte contre les changements climatiques sur la scène internationale.

Représentant en matière de mobilité internationale et de reconnaissance des qualifications professionnelles

Marc-André Beaulieu

Le représentant en matière de mobilité internationale et de reconnaissance des qualifications professionnelles a le mandat de mener des actions en vue de favoriser de nouvelles ententes en matière de reconnaissance des qualifications professionnelles, notamment en s’inspirant de l’Entente Québec-France sur la reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles. M. Beaulieu poursuivra également la conclusion et l’actualisation des arrangements de reconnaissance mutuelle issus de cette dernière entente.

Marc-André Beaulieu travaille au sein du gouvernement du Québec depuis 1990. Il a assumé de nombreuses responsabilités dans plusieurs ministères (Relations internationales et Francophonie; Immigration, Francisation et intégration; Conseil exécutif; Éducation et Enseignement supérieur). À l’étranger, il a été en poste à Munich ainsi qu’à la Représentation permanente de l’Organisation internationale de la Francophonie auprès des Nations Unies à Genève, à titre de responsable de la liaison avec l’Organisation mondiale du Commerce.