Chronique du directeur du Laboratoire international associé Arts, société et mieux-être (LIA-ASME) de l’Université Laval (Québec) et de Université Nice-Côte d’Azur-Villa Arson, Thierry Belleguic, pour le Bulletin Science et enseignement supérieur de la Délégation générale du Québec à Paris.

Dans ma précédente chronique sur mon année d’étude et de recherche à l’Université de Nice Côte d’azur (UCA) à titre de directeur du pôle québécois (U. Laval) du Laboratoire international associé « Arts, société et mieux-être » (LIA-ASME), créé en partenariat avec l’EUR CREATES, la Villa Arson et la Faculté de médecine d’UCA, j’évoquais la thématique du séminaire annuel de ce tout nouveau Laboratoire franco-québécois pour l’année 2023-2024, à savoir celle de l’« Habiter » dans sa relation au « prendre soin ».

Je vous parlerai aujourd’hui d’une autre collaboration dans le champ du soin en lien avec les humanités et les arts, cette fois avec le Centre d’innovation du partenariat avec les patients et le public (CI3P) Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de la faculté de médecine d’UCA, dans le cadre du Diplôme universitaire (DU) « Arts du soin en partenariat avec le patient » Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. institué depuis 2018. Fondé et animé par le Professeur David Darmon, vice-président Santé d’UCA et Directeur du département d’enseignement et de recherche de la Faculté de médecine, par le Dr. Jean-Michel Benattar, gastroentérologue, et par M. Luigi Flora, docteur en sciences de l’éducation et codirecteur-patient du Centre, ce DU m’a accueilli au sein de son équipe pédagogique de façon virtuelle à l’Hiver 2023.

J’aurai le plaisir de faire l’expérience « réelle » de cette formation à partir de l’Hiver 2024. Destiné aux personnes désireuses de devenir actrices de santé pour autrui ou pour elles-mêmes, ce diplôme est animé par le projet de mettre en œuvre le développement en co-construction d’une culture de l’art de soigner. Il accueille soignés et soignants, ou plutôt soignants (de l’autre) et soignants (de soi) à travers des ateliers participatifs (questionnements philosophiques à partir de films documentaires ou de fiction représentant la relation de soin, ateliers d’écriture — médecine narrative —, mises en situation).

Des thèmes comme la fin de vie, l’écoute, la décision partagée, la souffrance du soignant, celle du soigné ou de ses proches, la précarité et l’inégalité face à l’accès aux soins, y sont abordés. Il s’agit d’une expérience pédagogiquement stimulante, où les participants s’approprient le projet, le façonnent avec l’équipe, et y contribuent activement, dans la cohérence d’une vraie démarche participative, par la proposition de thèmes d’étude et l’animation de séances.

L’élaboration d’un porte-folio d’apprentissage et la mise en œuvre d’un projet d’intervention mobilisant les principes de l’approche préconisée complètent l’évaluation des acquis. Voilà une belle occasion d’explorer les possibilités d’une collaboration interuniversitaire transatlantique.

À suivre…

Thierry Belleguic Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., directeur du Laboratoire international associé Arts, société et mieux-être (LIA-ASME) de l’Université Laval (Québec) et de Université Nice-Côte d’Azur-Villa Arson.

En savoir plus sur le domaine de recherche de Thierry Belleguic Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

--

Les chroniques de Thierry Belleguic :

Dernière mise à jour : 26 février 2024