À propos des troubles mentaux

Description

L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) définit la santé mentale comme une composante essentielle de la santé. Elle se traduit par un « état de bien-être permettant de se réaliser, de surmonter les tensions normales de la vie et de contribuer à la vie de sa communauté ». Selon cette définition, être en bonne santé mentale ne consiste donc pas uniquement à ne pas présenter de trouble mental.

Le trouble mental est un état de santé qui se définit par des changements qui affectent la pensée, l’humeur ou le comportement d’une personne, ce qui perturbe son fonctionnement et lui entraine de la détresse.

Ces changements peuvent être observés par la personne qui présente un trouble mental, sa famille ou son entourage. Par exemple, ses proches peuvent remarquer qu’elle s’isole ou qu’elle a cessé de faire certaines activités. La personne peut, quant à elle, avoir du mal à se concentrer, se sentir triste ou anxieuse à l’idée de faire ses activités quotidiennes.

Le professionnel de la santé ou le médecin considère l’ensemble des signes et des symptômes pour évaluer l’état de la personne et poser un diagnostic.

La plupart des Québécois seront un jour ou l’autre touchés par les troubles mentaux, personnellement ou par l’intermédiaire d’un proche. Tout comme les maladies physiques, les troubles mentaux peuvent affecter n'importe qui, sans distinction d’âge, de sexe, de statut social, de niveau d’instruction, de nationalité ou d’origine ethnique.

Près de 20 % de la population du Québec, soit une personne sur cinq, sera affectée par un trouble mental au cours de sa vie. Selon l’Institut national de santé publique du Québec, moins de la moitié des personnes qui sont affectées par un trouble mental consultent un professionnel.

Troubles mentaux les plus fréquents

Les troubles mentaux les plus fréquents sont :

Signes et symptômes

Les signes et les symptômes des troubles mentaux peuvent être plus ou moins intenses. Voici quelques signes que la famille et l’entourage de la personne présentant un trouble mental peuvent observer :

  • une tendance à l’isolement;
  • une augmentation de la consommation ou une consommation abusive de drogue ou d’alcool;
  • l’arrêt de la médication;
  • la désorganisation, c’est-à-dire une difficulté marquée à s’organiser et à fonctionner comme à l’habitude;
  • une façon différente de s’exprimer; elle peut tenir des propos étranges, inhabituels ou qui n’ont pas de sens;
  • des pertes de mémoire;
  • une difficulté à maintenir ses obligations familiales, professionnelles et sociales.

Voici quelques-uns des symptômes que la personne peut ressentir :

  • une perte d’appétit;
  • une grande fatigue ou un épuisement;
  • de l’insomnie ou de l’hypersomnie (dormir trop);
  • des nausées;
  • des étourdissements;
  • de la tristesse;
  • de l’euphorie (état de très grande excitation);
  • de la difficulté à se concentrer.

Les premiers signes de trouble mental peuvent se manifester dès l’enfance ou l’adolescence. Pour apprendre à reconnaître ces signes chez votre enfant, consultez la page Reconnaître les signes de maladie mentale chez l'enfant.

Quand consulter

N'attendez pas d’être devenu incapable de faire vos activités habituelles pour consulter des ressources d’aide ou d’information. N’hésitez pas à le faire, même si vous n’êtes pas certain d’en avoir besoin. Plus une personne consulte tôt, meilleures sont ses perspectives de rétablissement. De nombreuses personnes attendent malheureusement d’être en situation d’urgence avant de chercher de l’aide. Voici certains indices qui peuvent vous indiquer que vous devriez consulter :

  • vos symptômes durent depuis un certain temps;
  • vos crises d’anxiété se répètent;
  • vous éprouvez de la détresse;
  • vous sentez que le réconfort de vos proches ne suffit plus;
  • vous commencez à avoir de la difficulté à accomplir vos activités de tous les jours;
  • vos proches se rendent compte que vous avez besoin d’aide et vous le disent.

N’oubliez pas que la souffrance psychologique s’accompagne souvent de symptômes physiques. Ces symptômes ont souvent pour effet de diminuer la capacité d’adaptation aux situations courantes de la vie. Demeurez attentif à ces symptômes et n’hésitez pas à aller chercher de l’aide. Consultez la section Obtenir de l’aide pour connaître les ressources à votre disposition.

Soins et services

Il existe des traitements dont l’efficacité est reconnue pour soutenir les personnes présentant des troubles mentaux. Ils permettent notamment aux personnes de soulager leurs symptômes et de reprendre le contrôle sur leur vie et leurs activités quotidiennes. Plus le traitement débute tôt, meilleures sont les perspectives de rétablissement.

Les soins et les services en santé mentale sont diversifiés. Le Programme québécois pour les troubles mentaux : des autosoins à la psychothérapie (PQPTM) s'inscrit dans une vision intégrée de l’accès à des services de santé mentale au Québec, comprenant une organisation de soins et services par étapes. Il permet à toute personne ayant besoin de soutien d’accéder à des services spécifiques de santé mentale offerts par une équipe multidisciplinaire.

Les services offerts sont :

  • les autosoins dirigés ou non;
  • l’intervention de groupe;
  • la rencontre d’accompagnement;
  • l’intervention de soutien;
  • l’intervention conjugale et familiale;
  • l’éducation psychologique;
  • l’intervention individuelle utilisant des techniques issues de la thérapie cognitive comportementale;
  • la psychothérapie;
  • la réadaptation;
  • le suivi clinique;
  • le coaching;
  • la prise d’une médication;
  • les traitements offerts en unités d’hospitalisation.

Pour accéder à des services, vous pouvez :

  • vous présenter à l’accueil du centre local de services communautaires (CLSC) de votre quartier;
  • communiquer avec Info-Social 811;
  • vous présenter à votre groupe de médecine de famille (GMF) ou consulter votre médecin;
  • consulter un intervenant d’un organisme communautaire, par exemple un centre de crise;
  • communiquer avec l’intervenant que vous consultez déjà, le cas échéant;
  • communiquer, si vous êtes étudiant, avec un intervenant de l’école ou de l’établissement d’enseignement que vous fréquentez;
  • vous présenter à l’urgence d’un hôpital, si la situation vécue nécessite une intervention immédiate.

Recommandations concernant la prise de médicaments

Si un médecin vous a prescrit des médicaments, il est important que vous les preniez en suivant attentivement les indications fournies.

Même si vous vous sentez mieux, vous devez continuer le traitement comme prescrit pour éviter que vos symptômes apparaissent de nouveau. Cesser une médication sans l’accompagnement d’un professionnel comporte des risques pour votre santé.

Si vous ressentez des effets secondaires indésirables à cause des médicaments, discutez-en avec votre pharmacien ou votre médecin dès que possible. Si nécessaire, votre médecin pourrait ajuster votre médication ou vous recommander un autre médicament.

Protection et prévention

Si vous désirez vous outiller pour prévenir l’apparition d’un trouble mental ou si vous présentez des symptômes de trouble mental, vous pouvez :

Consulter des sources d’information fiables

Il n’est pas rare d’entendre ou de lire des informations erronées au sujet des troubles mentaux ou des personnes qui vivent avec un trouble mental. Bien que ce sujet soit de plus en plus abordé, entre autres par des personnes bien connues de la population, de l’ignorance et des préjugés demeurent. S’informer sur la santé mentale et les troubles mentaux est une bonne façon de s’outiller sur les meilleures façons de maintenir une bonne santé mentale, de prévenir les troubles mentaux, de se rétablir ou d’accompagner un proche. Pour connaître différentes sources d’information, consulter la section Obtenir de l’aide.

Adopter des mesures pour maintenir une bonne santé mentale

N’hésitez pas à changer vos habitudes en suivant les conseils pour maintenir une bonne santé mentale. Ces changements vous aideront à réduire certains facteurs de risque et à adopter des habitudes de vie qui favorisent une bonne santé mentale.

Allez chercher du soutien

Le soutien d’un proche (famille, ami, collègue, etc.) peut faire toute la différence pour prévenir le trouble mental ou s’en rétablir. N’hésitez pas à vous confier à une personne de confiance si vous vivez des difficultés.

Des intervenants de la santé et des services sociaux et des ressources dans la communauté peuvent aussi vous aider et vous soutenir. Évitez de rester seul si vous avez des symptômes. Consultez la section Obtenir de l’aide pour connaître les ressources à votre disposition.

Facteurs de risque

On ne connaît pas les causes exactes des troubles mentaux. Ils résultent d’une combinaison de plusieurs facteurs, dont :

  • l’hérédité, c’est-à-dire le fait que d’autres personnes de la famille présentent ou ont déjà présenté un trouble mental;
  • des facteurs biologiques qui modifient l’équilibre chimique du cerveau (état de stress prolongé, consommation de substances, etc.);
  • des caractéristiques liées au tempérament de la personne, par exemple une faible estime de soi, une difficulté à s’adapter aux différentes situations de la vie;
  • des maladies ou des problèmes de santé physique chroniques, par exemple le cancer, les maladies touchant la glande thyroïde, les maladies cardiovasculaires ou respiratoires;
  • la présence de facteurs de stress dans la vie de la personne, qui peuvent être liés :
    • à son environnement familial (par exemple : décès d’un être cher, enfance marquée par des abus, violence conjugale, exposition fréquente à des conflits);
    • à son environnement social (par exemple : itinérance, isolement);
    • à son environnement professionnel ou financier (par exemple : perte d’emploi, faibles revenus);
  • la dépendance à l'alcool, aux drogues ou aux jeux de hasard et d'argent.

Même si n’importe qui peut présenter à un moment ou à un autre un trouble mental, certaines personnes sont plus à risque. Par exemple :

  • les enfants et les adolescents qui ont vécu des expériences familiales difficiles ou qui sont exposés à de la violence à l’école;
  • les personnes qui assument seules la charge d’une famille;
  • les personnes qui ont subi une agression sexuelle ou de la violence conjugale;
  • les adultes qui ne travaillent pas ou qui ont perdu leur emploi;
  • les personnes à faible revenu;
  • les personnes âgées, seules ou en perte d’autonomie.

Problèmes associés

Les personnes présentant des troubles mentaux et leurs proches peuvent être confrontés à des préjugés menant à des comportements de stigmatisation ou de discrimination.

Les personnes présentant des troubles mentaux peuvent également développer des problèmes de consommation excessive d’alcool ou de drogues ou une dépendance à ces substances. Vivre à la fois avec un trouble mental et une dépendance augmente les risques :

  • de ne pas bénéficier des effets positifs des traitements;
  • d’hospitalisation;
  • de vivre des difficultés sociales, par exemple l’itinérance, la violence ou des problèmes avec la justice;
  • d’avoir des idées ou des comportements suicidaires.

Obtenir de l’aide

Pour trouver des ressources d’information et de soutien, ou pour obtenir des soins ou des services, consultez la page Ressources d’aide et de soutien en santé mentale.

À consulter aussi

Dernière mise à jour : 3 décembre 2021

Avis

L’information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec