Description

Le calendrier de vaccination du Québec prévoit que les enfants reçoivent certains vaccins en milieu scolaire. Ces vaccins sont gratuits en 4e année du primaire et en 3e année du secondaire.

L’infirmière scolaire vaccine les enfants lors des séances de vaccination qui ont habituellement lieu à l’automne et au printemps. Toutes les informations pertinentes seront fournies aux parents au début de l’année scolaire, par l’entremise de l’école.

Consentement à la vaccination

Au Québec, toute personne âgée de 14 ans ou plus peut consentir seule à recevoir un vaccin.

Lorsqu’un enfant a moins de 14 ans, un de ses parents ou son tuteur doit donner son consentement à la vaccination. L’infirmière scolaire peut transmettre, sur demande, des renseignements additionnels aux parents afin qu’ils puissent prendre une décision éclairée.

Le formulaire de consentement doit être rempli et retourné rapidement à l’école, que vous choisissiez de faire vacciner ou non votre enfant. Le consentement d’un seul des 2 parents est suffisant.

Conseils généraux

Avant la séance de vaccination

Vous pouvez préparer votre enfant à la vaccination. Pour en savoir plus, consultez la page Diminuer la douleur et l'anxiété liées à la vaccination chez les enfants.

Le jour de la vaccination

Demandez à votre enfant de porter un chandail à manches courtes. Demandez-lui de remettre son carnet de vaccination à l’infirmière lors de la séance de vaccination, si ce n’est pas déjà fait.

Si votre enfant est absent de l’école le jour de la vaccination, vous pourrez quand même le faire vacciner gratuitement. Suivez les instructions de l’infirmière scolaire ou prenez rendez-vous à votre CLSC. Pour en trouver les coordonnées, consultez la page Trouver un CLSC.

Injections multiples

Certains vaccins peuvent être donnés en même temps au cours d’une même séance de vaccination, c’est ce qu’on appelle des « injections multiples ». Cette pratique est répandue dans le monde. Les études scientifiques ont montré qu’elle est sécuritaire. Il n‘y a pas de risque supplémentaire à recevoir plusieurs vaccins lors d’une même séance de vaccination que d’en recevoir un seul.

Recevoir des injections multiples présente aussi plusieurs avantages, dont la réduction du nombre de séances de vaccination. Pour en savoir plus, consulter la section Avantages des injections multiples.

Changements apportés au programme de vaccination en milieu scolaire

En raison de la pandémie de COVID-19, la vaccination en milieu scolaire a été suspendue au printemps 2020, dans plusieurs écoles du Québec.

À la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux, les experts québécois ont évalué les meilleures stratégies pour la reprise de la vaccination en milieu scolaire. Le programme de vaccination en milieu scolaire a donc été revu, à la lumière des recommandations émises par les experts.

À partir du 1er septembre 2020, le programme de vaccination en milieu scolaire prévoit une seule visite pour la vaccination en 4e année du primaire. Lors de cette visite, votre enfant recevra deux doses en même temps :

  • Une dose du vaccin contre l’hépatite A et l’hépatite B (Twinrix JuniorMD);
  • Une dose du vaccin contre les VPH (Gardasil 9MD).

Une 2e dose des vaccins contre l’hépatite B et les VPH sera administrée en 3e année du secondaire.

De plus, un rattrapage de la vaccination des élèves de 4e année du secondaire qui n’ont pas reçu les doses de vaccins nécessaires est prévu au courant de l’année 2020-2021.

Ces changements s’appuient sur les faits suivants :

  • Les experts considèrent qu’un intervalle de 5 ans entre les 2 doses de ces vaccins protège aussi bien contre ces maladies que si les doses étaient données à 6 mois d’intervalle, comme auparavant;
  • Une seule dose des vaccins contre les VPH et les hépatites A et B assure une bonne protection contre ces maladies;
  • Le risque d’infection aux VPH et aux hépatites A et B est très faible pour les enfants de moins de 15 ans.

Vaccins offerts à l'école

*Les élèves qui ont un système immunitaire affaibli auront besoin de doses additionnelles de ces vaccins, selon un calendrier spécial. Si c’est le cas de votre enfant, l’infirmière scolaire pourra vous donner plus d’informations et vous référer au CLSC afin que votre enfant reçoive les doses additionnelles.

Dans le cadre du programme contre l’hépatite B, votre enfant recevra :

  • 1 dose de vaccin contre l’hépatite A et l’hépatite B (Twinrix MD) en 4e année du primaire, afin de le protéger contre l’hépatite A et partiellement contre l’hépatite B;
  • 1 dose de vaccin contre l’hépatite B (Engerix BMD ou un vaccin équivalent) en 3e année du secondaire pour assurer une protection à long terme contre l’hépatite B.

Le programme de vaccination scolaire contre l’hépatite B a commencé en 1994. Depuis 2008, les enfants reçoivent le vaccin TwinrixMD, un vaccin qui protège à la fois contre l’hépatite A et l’hépatite B.

Un autre programme de vaccination vise à protéger les enfants contre les infections par les virus du papillome humain (VPH). Votre enfant recevra 2 doses de ce vaccin en même temps que les vaccins contre l’hépatite A et B :

  • 1 dose de vaccin contre les VPH (Gardasil 9MD) en 4e année du primaire;
  • 1 dose de vaccin contre les VPH (CervarixMD) en 3e année du secondaire.

Une communication est normalement envoyée à tous les parents d’élèves de la 3e année du primaire. En 4e année du primaire, un dépliant d’information sur la vaccination est envoyé par l’entremise de l’école. Le dépliant comprend un formulaire de consentement Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. à la vaccination. Si vous avez un enfant en 4e année du primaire, vous devez remplir ce formulaire et le retourner rapidement à l’école, que vous choisissiez de faire vacciner ou non votre enfant.

Avantages de vacciner en 4e année du primaire

La vaccination contre les hépatites A et B et contre les infections par les VPH débute en 4e année du primaire pour les raisons suivantes :

  • Le système immunitaire répond le mieux à ces vaccins à l’âge de la 4e année, soit entre 9 et 11 ans.
  • L’enfant devrait idéalement avoir reçu au moins une dose de vaccin contre les VPH et les hépatites A et B avant qu’il soit exposé à ces infections.
  • La vaccination à l’école permet de vacciner plusieurs jeunes en peu de temps, contribuant ainsi à la protection de tous. Cela évite également aux parents d’avoir à se déplacer pour faire vacciner leur enfant.

En plus des vaccins prévus en 3e secondaire, l’infirmière en profite pour vérifier si la vaccination de tous les jeunes est à jour pour l’ensemble de ces maladies :

  • la diphtérie;
  • la coqueluche;
  • le tétanos;
  • la poliomyélite;
  • la rougeole;
  • la rubéole;
  • les oreillons;
  • les infections à méningocoque de sérogroupe C;
  • la varicelle;
  • l’hépatite A;
  • l’hépatite B;
  • les infections à VPH.

Sites d'intérêt