Les barrages ont plusieurs fonctions : 

  • régulariser le débit des rivières;
  • protéger les riverains des inondations;
  • assurer un débit minimal en période de sécheresse;
  • produire de l’électricité;
  • protéger la faune et la flore aquatiques.

Une catastrophe ou un incident naturels (ex. : crue, tremblement de terre, glissement de terrain) peuvent provoquer une rupture de barrage et donc une élévation brusque du niveau de l’eau. Si la rupture est brutale, des torrents d’eau et de boue peuvent se former et entraîner des débris dangereux. 

Que faire avant

Si vous avez une résidence à proximité d’un barrage, informez-vous auprès de votre municipalité sur

  • la zone inondable afin de savoir si votre résidence s’y trouve;
  • les mesures à prendre en cas de rupture du barrage;
  • la manière dont l’alerte serait donnée aux citoyens concernés en cas de rupture;
  • les lieux de rassemblement et les routes à emprunter en cas d’évacuation.

Soyez à l’affût des niveaux et débits des cours d’eau Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de votre région pour être préparé en période de risque élevé d’inondation (dégel, fortes pluies).

Renseignez-vous sur les précautions à prendre et les règles de sécurité à suivre en cas de rupture de barrage, car elles présentent des similarités avec celles liées à un risque d’inondation.

En situation d'urgence ou de sinistre, vous êtes la première personne responsable de votre sécurité et de celle de votre famille ainsi que de la sauvegarde de vos biens. En cas de sinistre, les municipalités sont toutefois responsables d’aider les citoyens touchés et mettent en œuvre les mesures nécessaires.

Lorsque la capacité d’intervention d'une municipalité est insuffisante, le gouvernement du Québec lui prête assistance en déployant des ressources gouvernementales pour faciliter le retour à la normale, en fonction de ce qui est prévu dans le Plan national de sécurité civile.

Que faire pendant

Restez à l’abri, suivez l’évolution de la situation et respectez les consignes données par les sources officielles d’information (ex. : votre municipalité, le gouvernement du Québec).

Suivez les médias sociaux de votre municipalité et d’Urgence Québec et écoutez les médias régionaux pour connaître l’état de la situation et les mesures à prendre.

Si vous êtes en danger ou si les autorités le demandent, quittez la maison. Si vous ne savez pas où aller, communiquez avec votre municipalité. Pour plus de détails, consultez la page Évacuer sa maison

Que faire après

Si les autorités le permettent et que votre sécurité n’est pas compromise, vous pouvez revenir à la maison. Faites-le de jour, car il sera plus facile de voir les problèmes et les dangers.

Vérifiez que la structure de votre maison est sécuritaire. Les dégâts causés par l’eau, la boue, les débris projetés ou l’onde de choc provoquée par la rupture peuvent être importants.

Faites un inventaire des dommages, avec photos ou vidéos à l’appui. Informez-en votre municipalité, votre assureur et l’établissement financier qui vous a accordé un prêt hypothécaire. Pour vos réclamations, conservez tous les reçus et les preuves d’achat des biens endommagés.

S’il y a des travaux importants à effectuer avant que vous puissiez revenir chez vous, sécurisez les lieux afin de tenir éloignés les pilleurs et les curieux :

  • verrouillez les portes;
  • barricadez les fenêtres;
  • recouvrez les parties endommagées.

Si votre propriété a été inondée, consultez les mesures à prendre après une inondation.

Réactions possibles et aide psychosociale offerte

Prêtez attention à vos réactions et à celles de vos proches après avoir vécu un sinistre :

  • anxiété, détresse ou pleurs fréquents;
  • manque d’intérêt ou d’énergie;
  • agressivité;
  • difficultés de concentration ou confusion;
  • augmentation de la consommation d’alcool ou de drogue.

De l’aide psychosociale vous est offerte. Des professionnels en intervention psychosociale sont disponibles pour vous soutenir, vous conseiller et vous diriger vers des ressources adaptées à vos besoins ou à ceux de vos proches. Communiquez avec Info-Social, au numéro 811, et choisissez l’option 2 pour parler à l’un de ces professionnels. Ce service est gratuit et confidentiel, et il est offert 24 heures par jour, 7 jours par semaine.