À propos des bioénergies

Les bioénergies sont des énergies renouvelables produites à partir de matière organique, aussi appelée biomasse.

Sous forme liquide, solide ou gazeuse, les bioénergies peuvent remplacer avantageusement les énergies fossiles.

Qu'est-ce que les bioénergies?

Produire une bioénergie consiste à transformer l’énergie contenue dans de la matière organique pour en faciliter l’usage comme source d’énergie.

Tous les résidus organiques peuvent être transformés en bioénergies :

  • les résidus forestiers, comme des copeaux de bois;
  • les résidus agricoles, comme du lisier provenant d’élevages de porc;
  • les résidus industriels, commerciaux ou municipaux.

Au Québec, les bioénergies les plus courantes sont le bois de chauffage, les résidus des scieries, les granules de bois, l’éthanol et le gaz naturel renouvelable.

Avantages environnementaux et économiques

Les bioénergies peuvent jouer un rôle important dans la transition énergétique.

Voici comment :

  • Les bioénergies peuvent remplacer des combustibles issus des énergies fossiles : charbon, mazout, propane, gaz naturel, essence et carburant diesel.
  • Le cycle de production des bioénergies a un impact environnemental moindre que celui des énergies fossiles, dont l’extraction, le transport et le raffinage génèrent de grandes quantités de gaz à effet de serre qui contribuent au réchauffement climatique.
  • Les bioénergies peuvent être considérées comme non émettrices de GES lors de leur utilisation, si elles sont issues de matières organiques renouvelables et exploitées selon des règles de développement durable.

En optant pour des bioénergies plutôt que pour des énergies fossiles, les entreprises, institutions et organismes pourront atteindre plus facilement leurs cibles de réduction d’émissions de GES.  

Voici quelques exemples d’utilisation avantageuse des bioénergies :

  • La production de ciment exige des températures très élevées, qui rendent difficile d’envisager l’électrification de ces procédés de fabrication. Pour une cimenterie, les bioénergies peuvent être une solution de remplacement à l’utilisation des énergies fossiles.
  • Certaines municipalités ont implanté des « réseaux de chaleur », reliant plusieurs bâtiments publics (école, centre communautaire, hôpital, église, bibliothèque, etc.). Dans un réseau de chaleur, de multiples systèmes de chauffage au mazout ou au propane sont remplacés par une seule chaudière alimentée à la biomasse forestière. De telles installations permettent de réaliser des économies financières et de réduire les émissions de GES des bâtiments municipaux et institutionnels.
  • Les biocarburants sont désormais intégrés dans les carburants utilisés dans les moyens de transport. Cet ajout réduit d’autant la consommation de produits pétroliers et les émissions de GES dans le secteur des transports.

La valorisation des matières résiduelles

Les bioénergies peuvent apporter des solutions locales à la gestion des matières résiduelles.

À long terme, l’exploitation des résidus permet :

  • d’éviter les coûts d’enfouissement ou de réduire la contamination des sols;
  • de diminuer les nuisances actuelles comme les odeurs lors de l’épandage du lisier;
  • de valoriser une ressource locale, disponible et peu coûteuse.

Les projets de production de bioénergies incitent à une gestion durable des ressources locales et à la prise en compte de l’ensemble des cycles de production des activités régionales. 

Les bioénergies contribuent non seulement à la transition énergétique du Québec, mais aussi à son développement économique et à la création d’une économie verte.

Types de biomasse disponible

Dans toutes les régions du Québec, les activités humaines, industrielles, forestières, agricoles ou municipales génèrent des résidus, pouvant inclure de la matière organique.

On trouve de la biomasse dans les secteurs suivants : 

Secteur forestier

  • résidus des activités de récolte (branches, cimes, rameaux, feuillages)
  • résidus de la transformation forestière (copeaux, écorces, sciures, etc.)
  • bois sans preneur

Secteur agricole

  • déjections animales (fumier, lisier)
  • résidus et production de cultures végétales (cultures à croissance rapide)

Secteur municipal, commercial et industriel 

  • résidus provenant de la collecte des déchets (résidus verts, contenu des bacs bruns ou matière organique non triée se retrouvant dans les lieux d’enfouissement)
  • boues des stations d’épuration des eaux usées ou provenant des fosses septiques
  • résidus issus de la transformation agroalimentaire
  • papiers et cartons rejetés des centres de tri
  • bois de construction, rénovation ou démolition
  • résidus de l’industrie des pâtes et papiers

Inventaire de la biomasse disponible pour produire de la bioénergie et portrait de la production de la bioénergie sur le territoire québécois (PDF 18.36 Mo) – WSP Canada inc., mars 2021

Cette étude présente un inventaire de la biomasse disponible au Québec et un état de la production des bioénergies sur le territoire québécois. Pour chaque type de biomasse, l’étude indique la quantité de matières pouvant être mises en valeur à des fins énergétiques.

Utilisations des bioénergies

L’exploitation énergétique de la biomasse peut mener à la production de bioénergies sous de multiples formes :

  • solides : granules de bois, bûches densifiées, copeaux de bois et biocharbon;
  • liquides : éthanol, huile pyrolytique, éthanol cellulosique et biodiesel;
  • gazeuses : biogaz et gaz naturel renouvelable.

La biomasse et ses produits dérivés peuvent être utilisés pour :

  • produire de la chaleur, pour chauffer des bâtiments publics ou privés (école, hôpital, serre);
  • produire de la chaleur, pour alimenter un procédé industriel;
  • produire de la chaleur et de l’électricité en cogénération;
  • alimenter les moteurs à combustion de véhicules.

Mesures d’aide aux entreprises

Les producteurs de bioénergies qui souhaitent démarrer un projet doivent s’assurer de disposer d’un approvisionnement régulier et local en biomasse résiduelle. 

De la même façon, les consommateurs de bioénergies doivent choisir des sources d’approvisionnement fiables et adaptées à leurs besoins.

Il existe des mesures d’aide pour les entreprises, les institutions et les municipalités :

Dernière mise à jour : 24 novembre 2021

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec