Portrait du jeune en fonction de son cycle scolaire

Avis général

Infolettre

Inscrivez-vous à l'infolettre Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.  pour recevoir des contenus exclusifs et pratiques inspirés du référent ÉKIP. Pour avoir accès à l’ensemble des éditions archivées de l’infolettre, consultez la section Ressources.

Cette section présente un portrait sommaire du développement des jeunes, en fonction du cycle d’enseignement. On peut s’y renseigner sur :

  • la manière dont le jeune se développe sur les plans cognitif, socioémotionnel et physique;
  • comment le jeune se voit confronté à diverses situations qui peuvent influencer sa santé, son bien-être et sa réussite scolaire.

En avoir connaissance permet de privilégier au bon moment les bonnes actions, en lien avec le vécu du jeune. Les savoirs proposés dans ÉKIP s’appuient par ailleurs sur ce portrait.

Préscolaire (4 à 6 ans)

  • Je possède une coordination et un équilibre suffisants pour pratiquer une variété d'activités physiques. Comme j'ai tendance à surestimer mes capacités, on doit me rappeler d'agir de manière sécuritaire.
  • J'ai besoin de repos le jour et d'un sommeil réparateur la nuit.
  • Je raisonne de manière intuitive, mais je fais de mieux en mieux la différence entre le réel et l'imaginaire ainsi qu'entre les comportements acceptables ou non.
  • J'intériorise que je suis un garçon ou que je suis une fille. Je cherche à situer ma place au sein de ma famille et je peux me questionner sur ma naissance (« D'où je viens? »).
  • Je distingue et j'exprime les émotions simples lorsque je les ressens, comme la joie, la tristesse, la colère et la peur, ainsi que leur intensité.
  • Je développe mon autocontrôle petit à petit : contrôle de l'impulsivité, des élans moteurs et des frustrations. Je saisis mieux dans quelles circonstances faire un effort pour me maîtriser.
  • J'ai tendance à nouer des relations d'amitié avec ceux que je côtoie le plus souvent ou qui partagent les mêmes activités. Je suis capable de collaborer à un projet commun avec 2 ou 3 enfants. J'arrive à résoudre mes différends avec l'aide d'un adulte.
  • Mon autonomie croissante, ma curiosité et ma capacité d'autocontrôle me sont utiles pour réussir mon entrée dans le monde scolaire.

Primaire – 1er cycle (6 à 8 ans)

  • Je suis capable de faire des opérations concrètes. Cela me permet d'apprendre à manipuler les nombres et à lire.
  • J'arrive à me fixer des buts simples et à court terme.
  • Je suis capable de me décrire de façon concrète et de me critiquer. Les succès et les échecs que je vis façonnent mon sentiment de compétence.
  • Mon identité sexuelle est généralement acquise (consolidation du genre). Je m'identifie et m'associe aux adultes et aux enfants du même sexe.
  • Je fais preuve d'autocontrôle dans les situations normales de classe. Je décode de mieux en mieux l'intention des autres dans leurs actions, à condition qu'elles soient sans ambiguïté.
  • J'adopte des comportements moins égocentriques et je manifeste du plaisir à partager.
  • Je compte encore beaucoup sur les adultes pour me sentir en confiance ou en sécurité et pour résoudre mes conflits.
  • Je commence à nouer des amitiés sur la base de champs d'intérêt communs.

Primaire – 2e cycle (8 à 10 ans)

  • J'évalue de mieux en mieux les distances ou les trajectoires en fonction du temps. Cela contribue à mon autonomie dans mes déplacements à pied, par exemple, de l'école à la maison.
  • Lorsque je pratique une activité physique, mon enthousiasme parfois débordant peut nuire à ma capacité d'évaluer les risques, ce qui me rend vulnérable aux blessures.
  • Je commence à être capable de raisonner de manière déductive et à faire abstraction de données non pertinentes quand je résous un problème.
  • Je me soucie d'exprimer correctement ma pensée. Je reconnais que d'autres personnes peuvent avoir une interprétation différente de la mienne et que les personnes peuvent se comporter différemment dans certaines situations.
  • Je reconnais les attitudes et les comportements qui nuisent à la vie en groupe ou qui la favorisent.
  • Je cherche à me définir en m'initiant à toutes sortes d'activités.
  • Mes relations d'amitié occupent une place de plus en plus importante, mais j'aime toujours faire des activités avec mes parents.
  • J'ai encore tendance à m'associer aux enfants de mon sexe et à éviter les relations avec l'autre sexe.

Primaire – 3e cycle (10 à 12 ans)

  • Les premiers signes liés à la puberté se manifestent et mon corps se transforme. Ces transformations tendent à faire leur apparition plus tôt chez les filles (9-10 ans) que chez les garçons (11-13 ans). Les changements associés à la puberté, surtout si je suis une fille, peuvent avoir un effet sur mon image corporelle.
  • J'assume graduellement la pleine responsabilité de mon hygiène corporelle.
  • Je m'intéresse de plus en plus aux idées et aux concepts abstraits, mais je continue de m'exprimer dans un langage concret. J'amorce une prise de conscience des conséquences à court terme de mes actions.
  • Je suis conscient de mes divers rôles sociaux : élève, grand frère, meilleure amie, etc. Je voudrais être grand et j'imite ceux qui sont plus âgés que moi. Je m'identifie à divers modèles (ex. : vedettes). Mes choix vestimentaires, musicaux ou autres me servent de plus en plus à me définir et à m'affirmer. J'entre dans la préadolescence.
  • J'amorce une réflexion sur mon identité vocationnelle : je me projette dans le futur, je me questionne sur mes champs d'intérêt et je forge mes aspirations scolaires ou professionnelles.
  • Je distingue très bien la gradation dans mes sentiments ainsi que les sentiments complexes comme l'embarras, la honte et la culpabilité.
  • L'avis de mes amis compte de plus en plus au regard de mes choix de biens de consommation et d'habitudes de vie. Je commence à ressentir le besoin d'avoir une amie ou un ami avec qui je peux partager des secrets. Je peux connaître mes premiers sentiments amoureux.
  • En 6e année, l'anticipation de mon entrée au secondaire suscite des sentiments mixtes : je suis à la fois fébrile à l'idée de connaître plus d'autonomie et inquiet de ne pas être à la hauteur des nouvelles exigences scolaires.

Secondaire – 1er cycle (12 à 14 ans)

  • Si je suis une fille, les changements associés à la puberté se poursuivent. Si je suis un garçon, ces changements débutent.
  • Mes cycles de sommeil et d'éveil peuvent être modifiés par les changements hormonaux associés à la puberté.
  • J'ai tendance à réduire le temps que je consacre à l'activité physique et au sommeil.
  • J'évalue de mieux en mieux les risques et les conséquences de mes actions. Mon intérêt pour de nouvelles expériences et mon besoin de satisfaire immédiatement mes désirs, combinés aux influences sociales, peuvent toutefois m'amener à m'engager dans des actions potentiellement dangereuses ou néfastes pour ma santé.
  • Je suis préoccupé par mon image et par ma popularité auprès de mes pairs. Je ressens le besoin de plaire et j'explore différentes formes de séduction.
  • Mon image corporelle peut être changeante et, surtout si je suis une fille, plus ou moins positive à mesure que je connais des transformations physiques.
  • Ma capacité à réguler mon comportement et mon stress n'est pas encore à son plein potentiel.

Secondaire – 2e cycle (14 à 17 ans)

  • Ma puberté est généralement terminée, mais la maturation de mon cerveau et de mes fonctions cognitives se poursuit. Je perfectionne ma capacité à penser de façon abstraite et hypothétique.
  • Je suis en mesure de faire preuve d'un raisonnement logique et nuancé. Je peux organiser ma pensée et planifier à court, moyen et long terme.
  • Ma capacité à mettre en perspective les risques de mes actions avec leurs bénéfices immédiats ou à long terme continue de s'améliorer.
  • Le développement de mon jugement m'amène de plus en plus à considérer les principes reconnus essentiels au bien-être de la collectivité : la justice, la dignité, les droits de la personne, la solidarité sociale, etc. Je développe ainsi ma conscience citoyenne.
  • Mon autonomie et mon autosuffisance s'accroissent. Je suis de plus en plus autonome par rapport à mes choix d'habitudes de vie. Ma consommation d'alcool et de drogues peut augmenter progressivement tout au long de mon secondaire, mais avec un bond un peu plus marqué à partir de la 3e secondaire.
  • Si je suis une fille, ma pratique d'activités physiques a tendance à diminuer.
  • Je suis plus à même d'utiliser des stratégies rationnelles pour anticiper les conséquences, contrôler mes pulsions, autoréguler mes émotions, gérer mon stress et ajuster mes comportements ou attitudes.
  • Plus j'avance en âge, plus la relation amoureuse prend de l'importance, même si je considère mes relations d'amitié comme toujours importantes.
  • Mes dernières années au secondaire, en particulier la 3e secondaire, constituent une période charnière dans ma vie. C'est durant cette période que j'aurai à prendre des décisions qui auront une incidence majeure sur ma vie professionnelle et sociale. C'est également un moment où ma motivation scolaire peut décroître, compromettant ma persévérance, et où mon estime personnelle peut devenir chancelante.