Il existe des solutions simples pour limiter le gaspillage alimentaire à la maison. En plus de diminuer votre empreinte écologique, ces petits gestes vous permettent d’économiser de l’argent.

Une famille canadienne moyenne jette plus de 1 100 $ de nourriture par année, ce qui correspond à 140 kg en perte d’aliments.

De plus en plus de personnes font des efforts pour réduire le gaspillage chez eux. Dans une étude récente auprès de ménages québécois Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., 63 % des répondants ont affirmé avoir diminué la fréquence et la quantité d’aliments gaspillés en 2020.

Voici quelques astuces antigaspillage pour vous aider à y parvenir aussi.

Faire l’inventaire des stocks

Avant d’aller faire les courses, faites l’inventaire des armoires et du réfrigérateur.

Une liste écrite du contenu de votre garde-manger permet de voir rapidement ce que vous avez déjà et ce que vous devez acheter. Il vous suffira ensuite de quelques minutes par semaine pour tenir votre liste à jour.

Conservez votre inventaire sur votre téléphone intelligent ou dans un calepin. En l’ayant toujours sous la main, vous éviterez d’acheter des produits en double lors d’un détour imprévu à l’épicerie.

Profitez-en aussi pour faire le tri de vos denrées. Référez-vous au document Meilleur avant, bon après? (PDF 454 Ko).

Planifier le menu de la semaine

Prendre l’habitude d’établir un menu de la semaine vous évitera d’improviser. Établissez votre menu à partir des aliments qui sont déjà à votre disposition.

Pour vous aider à créer votre menu, de nombreux sites de recettes permettent de faire une recherche par ingrédients.

Préparer une liste d’épicerie

Établir à l’avance une liste des courses vous évitera de vous éparpiller.

Rédigez la liste des ingrédients manquants pour la préparation des repas prévus au menu de la semaine. Vous gaspillerez moins si vous achetez seulement ce que vous avez planifié de manger dans les jours suivants.

En magasin, tenez-vous-en à votre liste pour éviter les achats impulsifs.

Acheter en quantité modérée

L’achat de grands formats n’est pas toujours avantageux. Vous ne faites aucune économie lorsque vous devez jeter des produits entamés seulement à la moitié.

Portez une attention particulière aux aliments périssables, comme les fruits et les légumes. Ils se gâtent plus rapidement que les produits secs ou en conserve.

Vous pouvez aussi recourir aux services d’une entreprise qui livre des repas « prêts à cuisiner » à domicile. Cette solution sans gaspillage vous assurera de n’avoir en main que les quantités nécessaires à la préparation de vos repas. Privilégiez cependant les formules qui limitent le suremballage et utilisent des contenants recyclables, pour un choix plus vert.

Acheter en vrac

Les produits en vrac vous donnent la possibilité d’acheter les quantités exactes dont vous avez besoin. C’est une bonne façon de vous procurer des épices que vous utilisez plus rarement ou d’essayer un nouveau produit.

Conserver les aliments à la bonne température

Il est essentiel de maintenir les aliments périssables à une température sécuritaire.

Cette consigne s’applique aussi durant le transport, entre l’épicerie et la maison. Il est donc préférable de rentrer directement à la maison après avoir fait l’épicerie. Vous pourrez ainsi ranger rapidement vos produits au réfrigérateur ou au congélateur.

Pour maintenir la chaîne de froid entre l’épicerie et la maison, il est conseillé :

d’acheter les produits frais et congelés en dernier;

d’utiliser des sacs isothermes ou des blocs réfrigérants;

de regrouper vos emplettes par catégories dans des sacs séparés : les produits crus, les produits cuits, les produits chauds et les produits froids.

Préparer la bonne quantité de nourriture

Vous pouvez éviter les restes et le gaspillage en apprenant à préparer uniquement la quantité de nourriture adaptée à vos besoins.

Pendant quelque temps, observez attentivement quelle est la quantité de nourriture nécessaire pour satisfaire l’appétit de votre famille. Mesurez et notez la quantité exacte d’ingrédients que vous utilisez dans vos recettes.

Utilisez un récipient gradué pour mesurer avec précision la quantité de riz ou de pâtes sèches que vous souhaitez préparer. Les instructions fournies sur l’emballage de certains produits peuvent vous guider.

Suivre des cours de cuisine

Suivre des cours de cuisine pourrait vous aider à poser les bons gestes en cuisine. Vous développerez vos compétences et apprendrez à évaluer la quantité de nourriture à préparer. Vous pourriez aussi y trouver l’inspiration nécessaire pour utiliser les ingrédients qui dorment dans votre frigo.

Certains programmes de loisirs municipaux proposent des cours de cuisine destinés au grand public. Renseignez-vous également auprès des cuisines collectives de votre région Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Tirer profit des restes

Il est préférable de consommer les aliments restants plutôt que de les jeter. Préparez des portions individuelles pour la boîte à lunch. Au besoin, congelez les restes pour augmenter leur durée de conservation.

Vous pouvez aussi utiliser les restes des repas précédents comme base pour un nouveau plat. De nombreux sites proposent des recettes pour réinventer vos restes.

La congélation est un bon réflexe à développer pour gérer les surplus de nourriture. Garder quelques plats cuisinés à l’avance au congélateur est une solution idéale en cas d’imprévu ou lorsque vous n’avez pas le temps de cuisiner.

Récupérer toutes les parties des aliments

Certaines parties des aliments sont souvent jetées à la poubelle alors qu’elles pourraient être consommées. Par exemple, on peut faire d’excellents bouillons avec les épluchures de légumes, les os et les carcasses.

Même les parties moins nobles des aliments peuvent servir, comme des pelures de pomme de terre, des pieds de brocoli, des fanes de radis et des feuilles de betterave. Plusieurs recettes permettent de les cuisiner avec goût et de réduire davantage le gaspillage.

Vous pouvez également faire des conserves maison. Il s’agit d’une excellente façon d’utiliser des aliments moins frais, comme les légumes flétris.

Profiter des rabais pour vente rapide

Les supermarchés offrent parfois un rabais supplémentaire allant de 30 % à 50 % sur certains aliments. Il s’agit toujours d’articles parfaitement sains, mais qui arrivent bientôt à leur date limite de conservation ou dont l’emballage est abîmé (le sceau de sûreté est intact). Ce sont aussi des produits frais dont l’apparence ne convient pas aux étalages ou encore des plats cuisinés qui doivent être vendus rapidement.

Il existe aussi des applications pour dénicher ces offres de nourriture au rabais dans les épiceries de votre région.

Faire un don d’aliments

Si vous avez de la nourriture en trop, songez à faire don de vos surplus.

Le site des Banques alimentaires du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. vous permet de trouver les organismes auxquels vous pouvez offrir vos denrées.

D’autres astuces

Votre site de recettes préféré vous inspirera sans doute à utiliser les aliments qui dorment dans votre frigo et vos armoires.

Consultez aussi les trucs de Recyc-Québec contre le gaspillage alimentaire Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Le site Sauve ta bouffe Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. regorge également de conseils pratiques.