Belette pygmée

Nom français
Belette pygmée

Autre(s) nom(s) français
Petite belette

Nom anglais
Least weasel

Nom scientifique
Mustela nivalis

Description

La belette pygmée est le plus petit carnivore de l’Amérique du Nord. Elle appartient à la famille des Mustélidés.

Identification

Taille

La taille de la belette pygmée varie de 6,7 à 21 cm, incluant la queue.

Poids

La belette pygmée adulte pèse entre 38 et 50 g. Le mâle est un peu plus grand que la femelle.

Coloration

La belette pygmée a un dos de couleur brune. En été, son ventre est blanc. Sa fourrure est entièrement blanche en hiver.

Traits caractéristiques

Court ses pattes, ce mammifère a une forme fuselée.

Distinction

La belette pygmée n’a pas le bout de la queue noir, contrairement à la belette à longue queue et à l’hermine. Elle est également plus petite que les deux autres.

Espèces similaires

Belette à longue queue

Hermine

Patron de déplacement

La belette pygmée a un patron de déplacement de type sauteur.

Le corps de l’animal a un mouvement d’accordéon. L’animal prend son élan, il bondit à partir de ses pattes arrière et allonge son corps en mouvement dans les airs, les pattes avant se posent au sol, le corps est plié, les pattes avant se soulèvent et les pattes arrière viennent se poser dans les empreintes laissées par les pattes avant.

L’animal semble n’avoir que deux pattes, car les empreintes se superposent.

La façon de distinguer les espèces consiste à mesurer la taille de l’empreinte et la largeur de la piste.

Les pattes avant et arrière ont 5 doigts.

Répartition

En Amérique du Nord, la belette pygmée est présente presque partout au Canada. Au Québec, son aire de répartition couvre presque toute la province, mais dans les faits, elle n’est présente que très localement.

Présence au Québec

Origine

Indigène

Statut de résidence des populations

Cette espèce vit au Québec toute l’année.

État de la situation

Cette espèce est généralement considérée comme rare dans l’ensemble de son aire. Cependant, elle peut être abondante par endroits. Sa petite taille et son existence discrète rendent sa capture difficile. Il se pourrait qu’elle soit plus abondante que ne l’indiquent les données à son sujet.

Les populations montrent occasionnellement de grandes fluctuations qui sont régularisées par la densité des proies. Au Québec, les mentions de la belette pygmée sont rares. Jusqu’à maintenant, l’ensemble des observations s’inscrivent dans l’aire de répartition connue de l’espèce.

Rang de précarité

Le rang de précarité provincial (rang S) pour cette espèce est S2S3.

Observation

Vous pouvez transmettre vos observations de la belette pygmée au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec.

Habitat

La belette pygmée occupe des habitats très divers. Elle fréquente la toundra ou la forêt de conifères au nord. Dans les secteurs plus au sud, elle préfère les milieux ouverts, comme les prairies, les prés humides, les régions marécageuses, les berges des cours d’eau et les broussailles.

Domaine vital

Le domaine vital est la zone spatiale utilisée par un animal sauvage. Chez la belette pygmée, son domaine vital est d’environ 0,8 ha. Elle s’éloigne rarement à plus de 100 m de son gîte, qu’elle aménage dans un terrier de campagnol.

Alimentation

Elle se nourrit presque exclusivement de souris, de taupes, de campagnols et de musaraignes.

Reproduction

L’accouplement peut avoir lieu toute l’année, mais il se déroule surtout au printemps et en été. La belette pygmée peut avoir plus d’une portée par année. Une portée moyenne compte cinq jeunes, mais peut varier de 1 à 13.

Comportement

La belette pygmée est un animal solitaire sauf durant la période de reproduction.

Désignation et rétablissement

La belette pygmée possède les statuts suivants selon :

  • la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (Québec) : aucune; susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable;
  • la Loi sur les espèces en péril (Canada) : Consultez le Registre public des espèces en péril Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour en savoir plus.

Apprenez-en plus sur le processus de désignation des espèces fauniques au Québec.

Dernière mise à jour : 12 avril 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec