Salamandre à quatre orteils

Une salamandre à quatre orteils sur une roche.
Salamandre à quatre orteils. © Scott Gillingwater

Nom français
Salamandre à quatre orteils

Autre(s) nom(s) français
Salamandre à quatre doigts

Nom anglais
Four-toed salamander

Nom scientifique
Hemidactylium scutatum

Grand groupe
Amphibiens

Espèces d'intérêt
Salamandres

Espèce à statut
Susceptible d’être désignée comme menacée ou vulnérable

Description

La salamandre à quatre orteils n’a pas de poumons ni de branchies : sa peau perméable à l’air et à l’eau lui permet de respirer. Ce petit amphibien se distingue par ses quatre orteils. La plupart de ses congénères en comptent cinq.

Identification

Taille

10 cm.

Coloration

Le ventre de la salamandre à quatre orteils est blanc et parsemé de points noirs. Son dos est rougeâtre ou brunâtre et ses flancs sont grisâtres.

Traits caractéristiques

Les pattes arrière comptent quatre orteils.

Distinction

La salamandre à quatre orteils peut ressembler à la salamandre cendrée. À l’exception de son nombre d’orteils inférieur, elle se distingue par la couleur de son ventre alors qu’il est plutôt poivre et sel chez la salamandre cendrée. La base de sa queue qui est étroite et la proéminence de ses yeux permettent également de reconnaître la salamandre à quatre orteils.

Espèces similaires

Salamandre sombre du Nord

Salamandre sombre des montagnes, population des Appalaches

Salamandre cendrée

Répartition

La salamandre à quatre orteils est présente dans l’est de l’Amérique du Nord. Elle est observable au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse ainsi que dans certains États américains. Au Québec, l’espèce a été observée de la Montérégie jusque dans la région de la Chaudière-Appalaches au sud du fleuve Saint-Laurent. Au nord du fleuve, l’espèce est présente de l’Outaouais jusqu’à la région de la Capitale-Nationale.

Présence au Québec

Origine

Indigène

Statut de résidence des populations

Cette espèce vit au Québec toute l’année.

État de la situation

Peu de renseignements sont disponibles pour définir la tendance des populations de salamandres à quatre orteils au Québec. Malgré les observations des dernières années, sa situation est incertaine, car les sites qu’elle fréquente sont isolés et présentent de faibles superficies d’habitats propices à son maintien. De plus, certains sites connus de l’espèce ont été détruits au profit du développement urbain.

Rangs de précarité

Les rangs de précarité pour cette espèce sont :

  • Rang G : G5
  • Rang N : N4N5
  • Rang S : S3

Observation

Vous pouvez transmettre vos observations de salamandres au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec, sur l’Atlas des amphibiens et reptiles du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ou sur iNaturalist Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Habitat

La salamandre à quatre orteils fréquente les marécages à sphaigne, les tourbières, les rives herbeuses des étangs et les forêts riches en mousse. Elle vit cachée dans la mousse, dans les troncs en décomposition, sous les pierres ou dans la litière humide.

Elle hiberne en milieux terrestres en s’enfouissant dans des crevasses et des trous, à l’abri du gel. Elle se retrouve alors en groupe ou avec d’autres espèces de salamandres.

Alimentation

La salamandre à quatre orteils se nourrit d’invertébrés, comme les vers et les araignées.

Reproduction

La reproduction a lieu à l’automne et la ponte des œufs au printemps, le tout se déroule en milieu terrestre. Les œufs sont déposés dans la sphaigne, à proximité d’une mare ou d’un étang où les larves peuvent vivre jusqu’au moment de la métamorphose qui a lieu entre juin et septembre. Les jeunes salamandres retournent ensuite en forêt pour y compléter leur croissance.

Menaces pour l’espèce

Les menaces qui pèsent sur la salamandre à quatre orteils au Québec sont :

  • l’étalement urbain et l’exploitation de tourbières pour la production de tourbe ou de canneberge qui occasionnent la fragmentation et la perte d’habitats;
  • l’exploitation forestière, entre autres par l’ouverture du couvert forestier qui diminue le taux d’humidité dans le sol et par la compaction des sols par le passage de la machinerie qui perturbe les conditions de drainage du sol.

Comme elle respire seulement par la peau, la salamandre à quatre orteils est particulièrement sensible à toute modification ou détérioration de son habitat. De plus, elle ne tolère pas les milieux secs.

Maladies

Bien qu’elle soit absente du Québec pour le moment, la chytridiomycose, une maladie mortelle causée par l’agent pathogène Batrachochytrium salamandrivorans (BSal), figure parmi les menaces potentielles pour les salamandres.

Si vous visitez un milieu fréquenté par une salamandre, il est recommandé de nettoyer à la brosse vos bottes avec de l’eau savonneuse et de rincer avec de l’eau avant et après vos déplacements.

Désignation et rétablissement

La salamandre à quatre orteils possède les statuts suivants selon :  

  • la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (Québec) : aucun; espèce susceptible d’être désignée menacée ou vulnérable;
  • la Loi sur les espèces en péril (Canada) : Consultez le Registre public des espèces en péril Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour en savoir plus.

La salamandre sombre des montagnes fait partie des espèces qui concernent l’Équipe de rétablissement des salamandres de ruisseaux du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Apprenez-en plus sur le processus de désignation des espèces fauniques au Québec.

ATLAS DES AMPHIBIENS ET REPTILES DU QUÉBEC (2018). Atlas des amphibiens et reptiles du Québec. [En ligne] [http://www.atlasamphibiensreptiles.qc.ca/ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.]

CHALMERS, R.J. et C.F. LOFTIN (2006). “Wetland and microhabitat use by nesting Four-Toed Salamanders in Maine”, Journal of Herpetology, 40 (4) : 478485.

CROTHER, B. I. (2017). Scientific and Standard English Names of Amphibians And Reptiles of North America north of Mexico, with comments regarding confidence in our understanding – eighth edition. Committee on standard english names and scientific names. Official names list of American Society of ichthyologists and herpetologists, Canadian herpetological society, Partners in amphibian and reptile conservation, Society for the study of amphibians and reptiles, The herpetologists’ League. John J. Moriarty, Minnesota. 102 p.

DESROCHES, J.F. et D. POULIOT (2005). « La recherche de nids de la salamandre à quatre orteils (Hemidactylium scutatum), une méthode simple et efficace pour trouver cette espèce rare au Québec », Le Naturaliste canadien, 1129 : 3033.

GREEN, D. M. (2012). Noms français standardisés des amphibiens et des reptiles d’Amérique du Nord au nord du Mexique. Society for the Study of Amphibians and Reptiles. Salt Lake City (Utah) – Le Musée Redpath de l’Université McGill, Montréal, Québec. 63 p.

INTEGRATED TAXONOMIC INFORMATION SYSTEM (ITIS) (2019). Integrated Taxonomic Information System. [En ligne] [https://www.itis.gov/ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.]

NATURESERVE (2019). NatureServe explorer. [En ligne] [https://explorer.natureserve.org/ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.]

POULIOT, D. et H. BASTIEN (2009). “Hemidactylium scutatum (Four-toed salamander), distance from nesting site”, Herpetological Review, 40 (2) : 196.

POULIOT, D, J.-F. DESROCHES et D. BANVILLE (2007). « Inventaire herpétologique de la région de la Capitale-Nationale en 2002 », Le Naturaliste canadien, 131 (1) : 3440.

POULIOT, D. et J.-F. DESROCHES (2005). « Découverte de la salamandre à quatre orteils, Hemidactylium scutatum, à Québec, Québec : limite nordest de l’espèce sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent », Canadian Field-Naturalist, 119(1) : 129131.

RODRIGUE, D. et J.-F. DESROCHES (2018). Amphibiens et reptiles du Québec et des Maritimes, Édition revue et augmentée, Éditions Michel Quintin, Montréal, Québec, 375 p.

SPECIES 2000 & ITIS CATALOGUE OF LIFE (2019). Catalogue of Life: Monthly edition. [En ligne] [http://www.catalogueoflife.org/ Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.]

Dernière mise à jour : 12 juin 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec