Lors de son discours inaugural le 28 novembre 2018, le premier ministre, François Legault, s’est résolument engagé à agir pour régler la question de la laïcité de l’État.

Le projet de loi déposé le 28 mars 2019 propose ainsi de définir et de consacrer formellement la laïcité de l’État dans le cadre législatif actuel, notamment en fixant cette exigence dans la Charte québécoise des droits et libertés de la personne et en interdisant le port de signes religieux à certaines personnes en position d’autorité , y compris le personnel enseignant ainsi que les directrices et les directeurs des établissements primaires et secondaires publics. Il vise également à solutionner certaines difficultés d’application quant aux services à visage découvert.