1. Accueil  
  2. Santé  
  3. Conseils et prévention  
  4. Santé et environnement  
  5. Pesticides et risques pour la santé

Pesticides et risques pour la santé

Description

Les pesticides sont des substances utilisées pour lutter contre des organismes considérés comme indésirables ou nuisibles. Ils sont généralement classés en grandes catégories en fonction de leur usage :

  • les insecticides (lutte contre les insectes nuisibles);
  • les rodenticides (lutte contre les rongeurs);
  • les herbicides (lutte contre les mauvaises herbes);
  • les fongicides (lutte contre les maladies des végétaux causées par des champignons), etc.

Les pesticides sont principalement utilisés dans les domaines suivants :

  • en agriculture, pour protéger les productions végétales et animales;
  • en gestion parasitaire (extermination), pour lutter contre les organismes nuisibles à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments, par exemple :
  • en horticulture ornementale et en entretien paysager, pour protéger les arbres, les arbustes, les fleurs, les pelouses, etc.

Les pesticides peuvent aussi être utiles dans le domaine de la santé publique. Ils servent par exemple à lutter contre les moustiques responsables de la transmission du virus du Nil occidental (VNO) ou les tiques transmettant la maladie de Lyme. Les pesticides ont des effets toxiques sur les organismes vivants. Lorsque leur toxicité est élevée, ces produits peuvent donc poser certains risques pour la santé et l’environnement. Ils sont toutefois généralement considérés comme sécuritaires lorsqu’ils sont utilisés judicieusement et selon les directives du fabricant.

Pour plus de détails sur la composition des pesticides et leurs utilisations, consultez la page À savoir sur les pesticides.

Risques d'exposition aux pesticides

L’exposition aux pesticides peut affecter la santé des êtres humains. Les pesticides peuvent pénétrer dans l’organisme ou entrer en contact avec les tissus humains de différentes façons.

Exposition cutanée

Les pesticides peuvent être absorbés par la peau, par exemple lorsqu’une personne manipule des produits sans se protéger ou qu’elle touche des surfaces contaminées par des pesticides.

En quantité suffisante, les pesticides peuvent causer des problèmes de santé. Ils affectent notamment la peau et les yeux.

Certaines parties du corps peuvent absorber les pesticides plus facilement, comme :

  • le cuir chevelu;
  • le front;
  • les yeux;
  • les muqueuses, comme celles de la bouche et du nez.

Exposition par les voies respiratoires

Les pesticides appliqués sous forme d'aérosol ou de gaz peuvent facilement pénétrer dans l’organisme par le système respiratoire. Cette voie d’exposition aux pesticides cause les intoxications les plus directes et les plus rapides.

Assurez-vous de bien aérer les endroits que vous traitez avec des pesticides. Au besoin, quittez temporairement les lieux. Suivez les indications fournies sur l’étiquette du produit.

Exposition orale

Les pesticides peuvent être absorbés par la bouche. Cela se produit souvent lorsqu’une personne mange un aliment contaminé par des pesticides, ou qu’elle porte ses mains à sa bouche après avoir manipulé des pesticides.

Plusieurs habitudes courantes peuvent favoriser ce type de contact avec des pesticides, même de façon accidentelle. Vous devriez donc éviter :

  • de fumer, de boire ou de manger lorsque vous manipulez ou utilisez des pesticides;
  • de conserver des pesticides dans un contenant mal identifié ou non approprié, comme une bouteille de jus de fruit;
  • d’entreposer des pesticides dans un endroit facile d’accès pour les enfants, par exemple sous l’évier de la cuisine.

Exposition par des sources indirectes

Alimentation

L’alimentation est souvent la principale source d’exposition aux pesticides. En particulier, les fruits et les légumes frais peuvent parfois contenir des traces de pesticides. Ces quantités sont toutefois très faibles et respectent généralement les normes fixées par Santé Canada pour les concentrations de pesticides tolérées dans les aliments, appelées « limites maximales de résidus ».

Les programmes de surveillance de pesticides dans les aliments du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) permettent annuellement d’estimer le taux de conformité de fruits et légumes frais vendus au Québec. En général, la vaste majorité des échantillons analysés respectent les normes en vigueur. Pour en savoir plus, consultez les publications du Laboratoire d’expertises et d’analyses alimentaires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Selon le Bilan 2013-2014 de l’Agence canadienne d’inspection des aliments Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (ACIA), les aliments d’origine végétale et animale ont fait l’objet d’analyses ciblant des résidus de pesticides; le taux de conformité aux limites maximales de résidus établies par Santé Canada était de 98,27 %.

De plus, le Projet sur les aliments destinés aux enfants de 2013-2014 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de l’ACIA, incluant les aliments pour bébés, a montré que toutes les concentrations de résidus de pesticides dans ces aliments respectaient dans une proportion de 100 % les limites maximales de résidus.

La consommation de fruits et de légumes est essentielle à la santé. Les bienfaits que ces aliments procurent sont beaucoup plus importants que les risques qu’ils pourraient présenter associés aux faibles quantités de résidus de pesticides qu’ils pourraient contenir. Les craintes suscitées par l’utilisation des pesticides ne devraient donc pas vous amener à manger moins de fruits ou de légumes.

Vous pouvez toutefois prendre l’habitude de bien laver les fruits et les légumes avant de les consommer, afin de réduire la quantité de pesticides pouvant se trouver sur leur surface. Assurez-vous aussi de manger une bonne diversité de fruits et légumes puisque les différents pesticides possiblement présents dans ces aliments sont en quantités très variables. Ces simples précautions pourront réduire votre exposition à certains pesticides tout en augmentant la diversité des fruits et légumes que vous consommez.

Eau potable

L’eau potable pourrait aussi être une source potentielle d’exposition aux pesticides. Toutefois, l’eau distribuée par les réseaux municipaux respecte habituellement les normes sur les pesticides du Règlement sur la qualité de l’eau potable Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. De plus, selon le Code de gestion des pesticides Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., toute application de pesticides doit se faire à une certaine distance des plans d’eau, des cours d’eau et de toute prise d’eau. Cette mesure est primordiale, notamment en agriculture, car elle contribue à protéger les puits de surface, les puits artésiens et les nappes d’eau souterraine.

Pour en savoir plus, consultez la page La présence de pesticides dans l’eau en milieu agricole au Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sur le site Web du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Effets toxiques des pesticides

Une exposition importante aux pesticides peut provoquer 2 types d’intoxications :

Intoxication aiguë

Généralement, l’intoxication aiguë se produit immédiatement ou peu après une exposition ponctuelle ou de courte durée à un pesticide. Une intoxication aiguë pourrait par exemple survenir chez de jeunes enfants qui ont eu accès à des pesticides mal entreposés. De même, des adultes pourraient s’intoxiquer parce qu’ils ont manipulé des pesticides sans prendre toutes les précautions nécessaires. La gravité d’une intoxication aiguë peut varier selon :

  • la toxicité du pesticide;
  • la quantité et la concentration de l’ingrédient actif dans le produit;
  • la voie d’exposition.

Symptômes ou signes d’intoxication aiguë

Les symptômes ou signes les plus fréquents d’une intoxication aiguë aux pesticides sont les suivants :

  • maux de tête;
  • nausées;
  • vomissements;
  • étourdissements;
  • fatigue;
  • perte d’appétit;
  • irritation des yeux ou de la peau à l’endroit du contact avec le produit.

Intoxication chronique

Une personne peut aussi ressentir des effets toxiques après avoir été en contact avec de faibles doses de pesticides pendant des jours, des mois ou des années. La personne est alors victime d’une intoxication chronique.

Symptômes ou signes d’intoxication chronique

Les principaux symptômes ou signes qui peuvent indiquer la présence d’une intoxication chronique sont les suivants :

  • fatigue;
  • maux de tête fréquents;
  • manque d’appétit;
  • perte de poids.

Autres risques d’effets toxiques à long terme

L’Organisation mondiale de la Santé et le Centre international de recherche sur le cancer, qui lui est rattaché, ont classé certains pesticides comme « probablement » ou « possiblement » cancérogènes. Santé Canada réévalue donc ces pesticides pour déterminer si leurs conditions actuelles d’utilisation au Canada présentent un danger. Les résultats de cette réévaluation pourraient limiter l’utilisation de ces pesticides ou entraîner leur retrait du marché.

Des études portent aussi sur les effets à long terme qui pourraient résulter de l’utilisation de certains pesticides. Ces risques concernent :

  • la reproduction;
  • le développement du fœtus, particulièrement en ce qui touche le système nerveux;
  • l’équilibre des hormones dans l’organisme;
  • le système immunitaire.

Si les études confirment l’existence de tels risques, Santé Canada réévaluera également l’homologation Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. des pesticides en cause.

Traitements

Si vous pensez être victime d’une intoxication accidentelle due à des pesticides, communiquez immédiatement avec le Centre antipoison du Québec au 1 800 463-5060.

L’infirmière du Centre antipoison pourrait vous recommander de vous rendre immédiatement à l’urgence. Si c’est le cas, elle préviendra le personnel de l’urgence de votre arrivée. N’oubliez pas d’apporter l’étiquette du pesticide en cause. Le personnel médical pourra ainsi rapidement faire un diagnostic et décider du traitement qui pourrait être approprié dans votre cas.

Vous trouverez de l’information sur les premiers soins à donner à une personne victime d’intoxication par des pesticides sur le site du Centre antipoison du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Personnes à risque

Les effets toxiques des pesticides peuvent affecter tout le monde. Les enfants et les femmes enceintes sont toutefois particulièrement sensibles à ces effets.

Plusieurs raisons expliquent pourquoi les enfants sont plus sensibles aux pesticides que les adultes :

  • la peau occupe une plus grande proportion du corps chez un enfant que chez un adulte;
  • la peau des enfants peut absorber plus facilement certains pesticides que celle des adultes;
  • l’effet toxique des pesticides diminue moins facilement dans l’organisme des enfants parce que leur métabolisme n’a pas atteint sa maturité;
  • les bébés et les jeunes enfants sont plus souvent en contact avec le sol, là où se déposent et s’accumulent les pesticides;
  • les enfants peuvent facilement entrer en contact avec des objets contaminés par des pesticides.

L’exposition à certains pesticides pendant la grossesse peut nuire au développement de l’enfant, à court ou à moyen terme. Les femmes enceintes devraient donc éviter de s’exposer à des pesticides ou d’en manipuler.

Protection et prévention

Les pesticides devraient être utilisés uniquement en dernier recours, avec précaution et de façon responsable.

L’utilisation de pesticides est parfois nécessaire, comme dans les cas d’infestation par des coquerelles, des punaises de lit ou des rongeurs. Dans une telle situation, vous devriez recourir aux services d’un exterminateur certifié qui possède un permis et un certificat de compétence émis par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC). Suivez attentivement les consignes de l'exterminateur sur la façon de préparer les lieux avant l'extermination. Respectez aussi les directives qu’il vous donnera pendant son intervention et pour la période qui suivra l’extermination. Chacune de ces étapes est essentielle pour que l’extermination soit efficace et pour protéger votre santé.

Pour savoir comment choisir un exterminateur certifié, consultez la page Comment choisir une entreprise de gestion parasitaire? Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. du site Web du MELCC.

Plan d’agriculture durable 2020-2030

Le Plan d’agriculture durable 2020-2030 prévoit d’accélérer, d’ici 2030, l’adoption des meilleures pratiques agroenvironnementales. En particulier, il vise à réduire l’usage des pesticides et les risques pour la santé et l’environnement qui y sont associés. Pour en savoir plus, consultez la page Utilisation et gestion des pesticides.

Réglementation sur la mise en marché et l’utilisation des pesticides

Le gouvernement du Canada, le gouvernement du Québec et certaines municipalités règlementent les pesticides.

Homologation des pesticides

Pour pouvoir être importé, vendu ou utilisé au Canada, tout pesticide doit d’abord être homologué, c’est-à-dire approuvé en vertu de la Loi sur les produits antiparasitaires. C’est l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire de Santé Canada (ARLA) qui est responsable de l’application de cette loi.

L’ARLA évalue chaque pesticide pour s'assurer qu'il respecte les exigences les plus rigoureuses en matière de santé, de sécurité et de protection de l’environnement. Elle doit ainsi s’assurer que :

  • le pesticide est efficace;
  • l’étiquette du pesticide précise comment l’utiliser de façon sécuritaire;
  • les résidus du pesticide qui peuvent se retrouver sur ou dans les aliments sont sans danger pour la santé des consommateurs.

Encadrement de la vente et de l’utilisation des pesticides

La vente et l’utilisation des pesticides sont encadrées par des lois et des règlements qui visent à protéger la santé et l’environnement. L’application de ces dispositions garantit que :

  • les pesticides les moins toxiques et les plus sécuritaires sont les seuls que la population peut se procurer en vente libre;
  • les pesticides plus toxiques sont réservés aux usages professionnels et spécialisés.
Au Québec

Au Québec, l’utilisation des pesticides est réglementée par le MELCC, en vertu de la Loi sur les pesticides. Le MELCC a élaboré le Code de gestion des pesticides pour encadrer l’utilisation et la vente des pesticides. Les dispositions de ce code visent à mieux prévenir les risques que ces produits présentent pour l’environnement et pour la santé, particulièrement celle des enfants. Pour en savoir plus, consultez la section Pesticides.

Règlements municipaux sur l’usage des pesticides

Depuis le début des années 90, de nombreuses municipalités québécoises réglementent l’usage des pesticides sur leur territoire. Ces municipalités doivent s’assurer que leurs dispositions réglementaires respectent le Code de gestion des pesticides du MELCC. Consultez la liste des municipalités du Québec qui réglementent en matière de pesticides Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Sites d'intérêt

Dernière mise à jour : 14 février 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec