1. Accueil  
  2. Santé  
  3. Conseils et prévention  
  4. Santé mentale  
  5. S’informer sur les troubles mentaux  
  6. Combattre les préjugés sur les troubles mentaux

Combattre les préjugés sur les troubles mentaux

Description

Les personnes qui présentent des troubles mentaux peuvent être victimes de préjugés. Ces fausses croyances ou idées préconçues témoignent souvent d’un manque d’information. Elles peuvent entraîner de la stigmatisation et de la discrimination envers les personnes atteintes d’un trouble mental ou celles qui ont des comportements qui ne correspondent pas à la norme. Ces personnes peuvent alors être jugées, rejetées ou évitées.

En plus de causer de la souffrance et de l’isolement, ces préjugés peuvent décourager des personnes à demander de l’aide pour elles-mêmes ou pour un proche. Ce délai peut entraîner des répercussions négatives sur la qualité de vie, le fonctionnement et le rétablissement des personnes.

Préjugés les plus fréquents

Certaines maladies mentales sont souvent associées à de fausses croyances, telles que :

  • « les personnes schizophrènes sont violentes »;
  • « les personnes dépressives manquent de volonté, ne font pas assez d’efforts, sont paresseuses »;
  • « les personnes anxieuses manquent de caractère et sont faibles »;
  • « les personnes bipolaires sont difficiles à gérer et souhaitent seulement attirer l’attention ».

L’imaginaire collectif associe certains troubles mentaux à la dangerosité. On l’observe d’ailleurs chez certains personnages de fiction dans des films ou des téléséries. Les médias peuvent parfois aussi contribuer à entretenir certains préjugés en décrivant les personnes qui présentent un trouble mental comme étant violentes ou imprévisibles. Le ton sensationnaliste utilisé pour rapporter les faits d’une nouvelle ou l’omission de certaines nuances importantes peuvent y contribuer.

La très grande majorité des personnes qui vivent avec un trouble mental ne présentent pas de comportements violents. Elles sont dans les faits beaucoup plus à risque d’en être victimes.

Conséquences chez la personne présentant un trouble mental

Les préjugés peuvent entraîner des comportements de stigmatisation et de discrimination envers les personnes qui présentent des troubles mentaux, leur famille et leur entourage. Voici quelques exemples :

  • certains proches diminuent leurs contacts, ce qui augmente l’isolement;
  • certains enfants peuvent faire l’objet de moqueries ou être rejetés en raison du trouble mental d’un proche;
  • certains employeurs peuvent avoir des pratiques discriminatoires. Par exemple, un employeur peut décider de ne pas offrir une promotion à une personne ou de lui retirer des responsabilités en raison de son trouble mental. Les préjugés de l’employeur peuvent l’amener à penser que la personne ne sera pas adéquate dans ses interactions avec les autres, ou qu’elle ne sera pas fiable;
  • certains intervenants de la santé ne croient pas les personnes qui présentent des troubles mentaux lorsqu’elles se plaignent de symptômes physiques. Ils ramènent tout malaise à une manifestation du trouble mental. Cela peut avoir comme effet de retarder l’administration d’un médicament ou le diagnostic de maladies potentiellement graves;
  • certains propriétaires refusent de louer un logement aux personnes qui présentent des troubles mentaux ou des symptômes associés.

Ces comportements ont des conséquences chez la personne qui subit de la stigmatisation ou de la discrimination. Par exemple, celle-ci peut en venir à :

  • vivre une baisse d’estime de soi;
  • se dévaloriser;
  • éviter de parler de ses préoccupations avec les autres;
  • hésiter à demander de l’aide;
  • arrêter de suivre les traitements qui lui sont recommandés;
  • ressentir de la honte ou de la gêne;
  • être trop critique envers elle-même;
  • décider de ne plus étudier ou travailler, par peur des réactions et des jugements des autres;
  • rompre les liens avec des proches;
  • se priver de participer pleinement à la vie sociale.

Conseils pour combattre les préjugés

Tout le monde peut agir pour combattre les préjugés qui mènent à la stigmatisation et à la discrimination.

Conseils s’adressant à tous

  • Aidez à faire changer les attitudes négatives et les comportements discriminatoires. Par exemple, intervenez auprès des gens qui font des blagues ou des commentaires désagréables et déplacés. Rappelez-leur que leurs remarques peuvent blesser des personnes et contribuer à leur stigmatisation.
  • Contribuez à bien renseigner les gens sur les troubles mentaux en leur donnant de l’information de qualité.
  • Exprimez sans gêne une opinion positive à l’égard des personnes qui présentent un trouble mental.
  • Appuyez les initiatives prises dans votre milieu pour combattre la stigmatisation et la discrimination envers les troubles mentaux.

Conseils s’adressant aux personnes qui présentent des troubles mentaux

  • Améliorez votre confiance en vous et en vos capacités, notamment en développant vos connaissances et votre compréhension de votre trouble mental ou des symptômes que vous présentez. Vous pouvez par exemple participer à des groupes d’entraide et de soutien et ainsi échanger avec d’autres personnes qui sont dans la même situation que vous.
  • Faites partie de différents comités existant dans votre communauté ou dans le réseau de la santé et des services sociaux. Votre expérience pourra servir à mieux adapter les programmes et les services offerts à la population. Informez-vous auprès des comités d’usagers Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ou des organismes communautaires de votre région.

Aide et ressources

Pour trouver des ressources d’information et de soutien, ou pour obtenir des soins ou des services pour vous ou un proche, consultez la page Ressources d’aide et de soutien en santé mentale.

Dernière mise à jour : 13 décembre 2021

Avis

L’information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec