1 866 APPELLE (277-3553)

suicide.ca Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

En cas de danger immédiat pour vous ou un proche, composez le 911.

Description du suicide

Le suicide est l'acte de se donner délibérément la mort. Les idées suicidaires sont un signal d'alarme. Elles surviennent quand la souffrance est devenue trop grande et que la personne n’arrive pas à la diminuer avec les moyens qu’elle connait déjà.

Comprendre le suicide

Les idées suicidaires ne sont pas une maladie, mais bien un symptôme qui indique que quelque chose ne va plus.

Le suicide n'est jamais causé par un seul facteur ou un seul événement. L'accumulation et l'interaction de plusieurs facteurs à un moment particulier dans la vie d'une personne peuvent l'amener à vivre de la détresse psychologique, du désespoir et à avoir des idées suicidaires. Elle peut alors en arriver à penser que la mort est une solution à son désespoir, pour cesser de souffrir.

Les facteurs qui entrent en jeu sont différents pour chaque personne. Ils peuvent être liés, par exemple, à :

  • une expérience de traumatisme, de violence, de mauvais traitements ou de négligence;
  • une situation de crise;
  • un trouble mental, comme la dépression;
  • une dépendance;
  • une tentative de suicide par le passé;
  • un sentiment d’isolement ou un manque de soutien social;
  • un manque d’information sur les ressources d’aide disponibles;
  • la perte d’un emploi ou des difficultés financières;
  • avoir accès à un moyen de s’enlever la vie, par exemple une arme à feu.

Reconnaître les signes de détresse

Les personnes qui pensent au suicide donnent généralement des signes de détresse ou des indices de leurs intentions qui peuvent alerter leurs proches, leurs amis ou leurs parents. Il n’est cependant pas toujours évident de les reconnaître et de savoir comment réagir.

Par exemple, la personne qui a des idées suicidaires peut utiliser certains mots significatifs :

  • « Je veux en finir. »
  • « Je vais me tuer. »
  • « Vous seriez tellement mieux sans moi. »
  • « Je suis inutile. »
  • « J'ai tout raté dans ma vie. »
  • « Je serais bien mieux mort. »
  • « La vie ne vaut pas la peine d'être vécue. »

Certains comportements peuvent indiquer qu’une personne pense au suicide ou à l’intention de passer à l’acte. Par exemple, la personne peut :

  • s’isoler et préférer être seule;
  • faire de l’ordre dans ses affaires personnelles (par exemple, vérifier que ses papiers d’assurance vie sont à jour, s’assurer qu’elle ne laisse rien qui pourrait nuire à son entourage);
  • montrer un grand intérêt pour les armes ou les médicaments;
  • donner des objets personnels;
  • consommer de l’alcool, des drogues ou des médicaments de façon inhabituelle;
  • être agitée ou, au contraire, manquer d’énergie;
  • rédiger son testament ou un message d’adieu;
  • avoir des troubles du sommeil ou de l’appétit;
  • négliger son apparence et son hygiène;
  • avoir un soudain regain d’énergie ou paraître apaisée alors qu’elle a traversé une période de découragement importante.

On peut aussi observer d’autres signes chez une personne qui vit de la détresse ou qui a des idées suicidaires. Ainsi, la personne peut :

  • paraître triste, découragée ou manquer de motivation;
  • sembler ennuyée, comme si elle n’avait pas de plaisir;
  • être agressive ou irritable, c’est-à-dire se mettre en colère facilement;
  • avoir une faible estime d’elle-même ou vivre un sentiment d’échec;
  • avoir de la difficulté à se concentrer ou avoir des pertes de mémoire;
  • sembler confuse ou incohérente;
  • paraître indécise.

Il faut faire attention si l’humeur de la personne s’améliore soudainement. Ce changement peut être trompeur : il peut vouloir dire que la personne a planifié son suicide. La personne ne va pas mieux, mais selon sa façon de voir les choses, elle croit qu’elle arrêtera bientôt de souffrir ou de faire souffrir les autres.

Trouver de l’aide

Si vous-même ou un de vos proches êtes en détresse, ne restez pas seul. Il faut en parler. Le suicide n'est jamais une solution. En parler est la meilleure façon de vous aider ou d'aider votre proche.

Voici quelques conseils :

Si vous avez des idées suicidaires

Si vous avez des idées suicidaires, c'est que votre souffrance est trop grande et que vous n’y voyez plus de solutions. C'est un signal d'alarme que vous devez prendre au sérieux. Des ressources d’aide existent.

N'attendez pas de ne plus être capable de faire vos activités habituelles pour consulter. Allez dès que possible chercher une aide professionnelle si :

  • vous éprouvez de la détresse;
  • vous avez de la difficulté à assumer vos responsabilités professionnelles ou familiales;
  • vous voyez la vie en noir et le désespoir vous habite;
  • vous avez des idées suicidaires.

Un professionnel de la santé ou des services sociaux pourra vous écouter, évaluer vos besoins et vous proposer des options adaptées à ceux-ci.

En cas d’idées suicidaires ou d’inquiétudes liées avec le suicide, demandez de l’aide. Des intervenants sont disponibles gratuitement et en toute confidentialité, 24 heures par jour, 365 jours par année.

  • Appelez le 1 866 APPELLE (277-3553). Des intervenants sont disponibles pour vous aider et vous soutenir. Ne restez pas seul. Il y a toujours de l'espoir.
  • Rendez-vous sur suicide.ca Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour contacter un intervenant par clavardage ou par texto.

Vous pouvez aussi contacter gratuitement et en toute confidentialité un centre de prévention du suicide. Consultez la liste des centres de prévention du suicide Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sur le site de l'Association québécoise de prévention du suicide.

Si vous voulez aider un proche

Chacun peut avoir à agir pour prévenir le suicide d'un ami, d'un parent ou d'un collègue. Si vous voulez aider un proche, suivez les conseils pour aider une personne suicidaire.

Gardez en tête que si vous avez besoin de soutien pour aider un proche, vous pouvez en tout temps, gratuitement et en toute confidentialité être accompagné par un intervenant :

Vous pouvez aussi contacter gratuitement et en toute confidentialité un centre de prévention du suicide. Consultez la liste des centres de prévention du suicide Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sur le site de l'Association québécoise de prévention du suicide.

Conseils pour aider une personne suicidaire

  • Écoutez la personne et montrez-lui que vous comprenez à quel point elle est en détresse. Rappelez-vous qu'il y a toujours une partie de la personne suicidaire qui veut vivre, et ce, jusqu'à la dernière minute. Votre aide peut faire grandir cette volonté de vivre.
  • Prenez la personne au sérieux. Évitez de vous moquer d'elle, de minimiser sa douleur, de lui faire la morale ou de la provoquer.
  • Vérifiez si la personne pense au suicide en lui posant la question clairement et directement. Si elle y pense, cherchez à savoir comment, et quand elle prévoit s'y prendre. Plus son plan est précis, plus vous devrez agir rapidement.
  • Dites-lui que vous vous inquiétez et que vous êtes là pour elle.
  • Encouragez la personne à chercher de l'aide et accompagnez-la au besoin. Aidez-la à identifier des solutions, mais évitez de tout faire à sa place.
  • Respectez vos limites et demandez de l’aide. Rappelez-vous que vous n'êtes pas responsable des actes de la personne suicidaire.
  • Ne gardez pas le secret et ne restez pas seul. Allez chercher de l'information et du soutien auprès d'un intervenant qualifié.

Plusieurs ressources disponibles

Pour consulter une liste des ressources qui viennent en aide aux personnes suicidaires, à leurs proches et aux personnes en deuil à la suite d'un suicide, consultez la page Ressources d’aide et de soutien en santé mentale.

Il est aussi possible de consulter la liste des centres de prévention du suicide Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sur le site de l'Association québécoise de prévention du suicide.