1. Accueil  
  2. Santé  
  3. Problèmes de santé  
  4. A à Z  
  5. Campylobactériose chez l’humain

Campylobactériose chez l’humain

Description

La campylobactériose est une infection de l’intestin. Elle est causée par la bactérie Campylobacter et survient surtout après avoir consommé des aliments contaminés. La bactérie Campylobacter est la cause principale des gastro-entérites d’origine bactérienne.

Elle peut affecter les humains et les animaux. Pour en savoir plus sur la campylobactériose chez les animaux, consultez la page Campylobactériose chez les animaux.

Symptômes

Les symptômes les plus fréquents de la campylobactériose sont :

  • la diarrhée;
  • les douleurs abdominales;
  • les malaises;
  • la fièvre;
  • les maux de tête;
  • les nausées;
  • les vomissements;
  • du sang dans les selles.

Les symptômes apparaissent en général 2 à 5 jours, et parfois même 10 jours après la contamination. Les symptômes peuvent durer de 1 à 2 semaines.

Traitements

Le plus souvent, les symptômes disparaissent sans traitement. Boire beaucoup de liquide est toutefois recommandé pour éviter la déshydratation.

Si les symptômes persistent ou s’aggravent, appelez Info-Santé 811 ou consultez un médecin. Ce dernier pourrait, au besoin, prescrire un traitement avec des antibiotiques.

Complications

Dans de rares cas, la campylobactériose entraîne de graves conséquences. Elle peut provoquer une méningite, de l’arthrite ou le syndrome de Guillain-Barré, soit une paralysie musculaire progressive. Chez la femme enceinte, le Campylobacter peut engendrer une infection intra-utérine qui pourrait résulter en une fausse-couche.

Transmission

Les aliments contaminés constituent un important facteur de transmission de la campylobactériose.

Une personne peut développer une campylobactériose en consommant :

  • de la viande crue ou pas suffisamment cuite (poulet, foie de bœuf, foie de veau, etc.);
  • des produits laitiers crus ou non pasteurisés;
  • de l’eau potable non traitée.

Une personne peut également développer la maladie en touchant des objets contaminés ou en ayant un contact étroit avec des animaux infectés ou des selles contaminées.

La bactérie Campylobacter est présente principalement chez la volaille et les bovins. Toutefois, plusieurs animaux peuvent aussi transmettre la bactérie à l’humain par leurs selles infectées :

  • porcs;
  • moutons;
  • rongeurs;
  • oiseaux;
  • chiens;
  • chats.

Prévention

Afin de prévenir une infection par la bactérie Campylobacter, adoptez de bonnes pratiques à la maison.

Hygiène des mains

  • Lavez vos mains avec de l’eau et du savon, par exemple, après avoir été aux toilettes, après avoir changé la couche d’un enfant ou après avoir touché une personne, un animal ou un objet susceptible d’être contaminé.
  • Lavez vos mains avec de l’eau et du savon avant de manipuler des aliments et après avoir manipulé de la viande crue.

Gestion des aliments

  • Réfrigérez les viandes le plus tôt possible après l’achat.
  • Évitez de manipuler les aliments lorsque vous avez des symptômes de gastro-entérite.
  • Évitez de mettre des aliments sains en contact avec des produits susceptibles d’être contaminés; vous risquez de faire ce qu’on appelle une contamination croisée. Utilisez des planches à découper distinctes pour les aliments et nettoyez les ustensiles et les comptoirs après avoir préparé de la viande crue.

Cuisson des aliments

  • Respectez les températures de cuisson sécuritaires Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. recommandées pour les aliments.
  • Attention au foie de veau. Une récente étude réalisée au Québec a révélé que le foie de veau insuffisamment cuit serait un facteur de risque d’infection par la bactérie Campylobacter. Respectez la cuisson sécuritaire du foie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. recommandée par le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) pour éviter les risques de contamination.
  • Utilisez un thermomètre pour vérifier la température interne des aliments.

Personnes à risque

Les personnes de tout âge peuvent contracter une campylobactériose, mais les plus à risque sont :

  • les personnes âgées, particulièrement celles âgées de 65 ans et plus;
  • les personnes dont le système immunitaire est affaibli;
  • les femmes enceintes;
  • les jeunes enfants;
  • les nouveau-nés.

Particularités

Depuis le début des années 1990, la campylobactériose est une maladie à déclaration obligatoire au Québec. Lorsque le résultat d’un prélèvement confirme qu’une personne a développé une campylobactériose, le laboratoire et le médecin doivent déclarer le cas aux autorités de santé publique.

Dernière mise à jour : 7 avril 2022

Avis

L’information contenue sur le site ne remplace en aucun cas l’avis d’une ressource professionnelle de la santé. Si vous avez des questions concernant votre état de santé, consultez une ressource professionnelle.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec