1. Accueil  
  2. À propos de Québec.ca  
  3. Orientations de Québec.ca  
  4. Principes et bonnes pratiques de Google Analytics

Principes et bonnes pratiques de Google Analytics dans Québec.ca

Cet aide-mémoire vous aidera dans l'utilisation de google Analytics, sur Québec.ca.

Rôles et responsabilités

Les rôles des ministères et organismes (MO) du compte Google Analytics se rapportent à l’autorisation Lire et analyser. Considérant qu’à terme, l’ensemble des contenus des ministères seront sur la plateforme gouvernementale, l’équipe de Québec.ca a la responsabilité de contrôler la gestion des utilisateurs de TYPO3, mais aussi de ceux du compte Google Analytics de Québec.ca.

Avec une gestion centralisée de ce compte, nous diminuons le risque d’erreurs qui pourraient survenir s chaque ministère configurait des éléments selon ses besoins. Cette procédure prévient les conflits potentiels entre les ministères qui ont des besoins différents, comme l’ajout de filtres.

Il n’est malheureusement pas possible de faire un retour en arrière avec l’outil Google Analytics. Il est donc primordial de toujours bien tester les ajouts et les modifications sur notre environnement test avant de rendre le tout accessible. Il est important d’avoir une vision d’ensemble qui permettra à un maximum de MO de consulter des données probantes pour leurs objectifs de communication.

La responsabilité de l’équipe de Québec.ca est d’assurer la bonne gestion du compte Google Analytics, mais aussi d’analyser les demandes d’ajout de la part des ministères. Votre besoin peut servir à d’autres, et c’est dans cette optique que nous développons le compte Google Analytics.

Votre rôle est d’analyser les comportements des utilisateurs sur vos pages, de comprendre le chemin de navigation emprunté dans la plateforme Québec.ca, de connaître la provenance de ces internautes et de vous assurer que votre contenu est intéressant. Nous avons mis à votre disposition plusieurs outils qui vous permettront de bien comprendre le comportement de vos visiteurs et, par le fait même, d’améliorer votre contenu en continu. N’oubliez pas que le citoyen est votre priorité; il est donc plus important que toute autre demande.

Rôles de l’équipe de Québec.ca (administrateur du compte)

Gérer les utilisateurs

Possibilité de gérer les utilisateurs du compte (ajout et suppression d’utilisateurs, attribution d’autorisations).

Modifier

Possibilité d’effectuer des tâches administratives liées aux rapports (par exemple, l’ajout, la modification et la suppression de comptes, de propriétés, de vues, de filtres, d’objectifs, etc.) et d’en consulter les données.

Collaborer

Possibilité de créer, de modifier, de supprimer et de partager des éléments personnels (tableaux de bord), ainsi que de collaborer sur des éléments partagés. Cela inclut l’autorisation Lire et analyser.

Rôle des MO : Lire et analyser

Ce rôle permet aux MO de :

  • Consulter les rapports et y manipuler les données (par exemple, filtrer un tableau, ajouter une variable secondaire, créer un segment).
  • Consulter les données de configuration et les éléments partagés, ainsi que créer et partager des éléments personnels. La collaboration des MO sur les éléments partagés n’est pas autorisée.

Configuration du compte

Google recommande de configurer une propriété pour un site Web. Google Analytics permet 3 niveaux de hiérarchie de compte :

  • Le premier niveau, « compte », est généralement le nom de l’organisation.
  • Le deuxième, « la propriété », doit être le nom du site. On parle ici d’une propriété par site et d’un site par propriété.
  • Le troisième niveau est celui des vues. C’est ici que l’on consomme les données.

Configuration des vues

Google recommande que tous les sites aient au minimum trois vues. L’option d’offrir une vue par ministère n’a pas été retenue, puisqu’elle ne permettrait pas de récupérer l’ensemble des données. Il n’y a donc pas d’avantage à n’obtenir que des données partielles en configurant ainsi le compte de la plateforme gouvernementale unifiée.

Voici les vues qui se trouvent dans le compte Google Analytics associé à Québec.ca.

Vue Sans filtre

Il s’agit d’une vue sur laquelle aucun filtre n’est appliqué. Elle est très importante, puisque dans Google  Analytics, rien n’est rétroactif. En ajoutant ou en retirant un filtre d’une vue, le changement ne s’effectue  qu’aux données collectées à partir de ce moment précis. Si un filtre incorrect est appliqué et qu’il empêche  la collecte de données, celles-ci seront malheureusement perdues. Avec une vue sans filtre, bien que les données ne soient pas parfaites, elles seront quand même plus utiles  que des données absente.

Vue Test

C’est sur cette vue que nous appliquerons les nouveaux filtres. Après quelques jours, il faut vérifier les  données pour s’assurer que le filtre répond bien aux besoins, et ce, sans imprévus. Afin que les données de  la vue test puissent être vérifiées efficacement, elles seront comparées avec la vue principale.

Vue Trafic complet

C’est sur cette vue que les filtres fonctionnels seront appliqués, après avoir été testés. Cette vue est celle à  prioriser dans l’analyse de vos données.

Configuration des filtres

Ghost spam (faux trafic)

Pour éliminer la majorité du faux trafic, un filtre est créé pour s’assurer que le trafic dans votre compte  Google Analytics vous est bien destiné.

Language spam (faux trafic dans les langues) 

Ce filtre permet d’exclure le spam dans les langues.  

À la fin 2016, une vague importante de spam exploitait les paramètres de langues. On pouvait alors y voir,  en plus des typiques fr-ca, fr, et-ca et autres, des choses comme « Secret.ɢoogle.com You are invited! Enter  only with this ticket URL. Copy it. Vote for Trump! » ou encore « o-o-8-o-o.com search shell is much better  than google! ».  

Bien que ce soit moins commun dernièrement, ce filtre s’assure que ce genre de spam ne viendra pas  « briser » les données sur les langues.

Filtres d’adresses IP (Internet Protocol)

Il est assez typique de vouloir exclure le trafic qui provient des gens de vos bureaux.

L’orientation de Québec.ca, en ce qui concerne les adresses IP, est d’exclure uniquement le personnel qui travaille directement dans les ministères.

Nous n’ajoutons pas les adresses IP des firmes externes, des bureaux régionaux, des fournisseurs externes, des consultants, des établissements du réseau de la santé et des services sociaux ou autres.

Google empêche de voir les mots-clés pour les utilisateurs en provenance de sites sécurisés HTTPS. 

L’un des moyens pour obtenir l’URL d’atterrissage en provenance d’un Not provided keywords est le filtre que nous avons créé et qui permet d’accéder aux URL d’atterrissage des utilisateurs à partir d’un mot-clé. Comme Google ne permet pas d’identifier le mot-clé inscrit dans le moteur de recherche, nous obtenons au moins l’URL d’atterrissage en vue de faire des constats logiques.

Dans l’exemple ci-dessous (voir l’étape 3), on peut supposer que le mot-clé « puce de lit » a été inscrit dans Google pour en arriver à l’URL en lien avec ce même sujet.

Pour consulter cette métrique, il suffit de suivre ces étapes :

Étape 1 : Choisir le rapport Acquisition / Tout le trafic / Canaux

Étape 2 : Choisir le canal Organic Search

Étape 3 : Identifier les éléments "np".

Lowercase hostname (conversion en minuscule) 

Ce filtre convertit tous les caractères du nom de domaine en minuscules. Cela permet de regrouper les mêmes URL qui diffèrent seulement par l’utilisation de majuscules.

Lowercase search term (conversion en minuscule) 

Cet outil permet de regrouper tous les mêmes termes pour une recherche, que ces derniers aient ou non des majuscules.

Lowercase request URI (conversion en minuscule)

Ce filtre convertit tous les caractères de l’URL en minuscules, sauf le nom de domaine, afin de bien regrouper les mêmes URL, que ceux-ci aient ou non des majuscules.

Lowercase campaign name (conversion en minuscule) 

Avec ce filtre, tous les noms de campagnes sont convertis en minuscules pour un meilleur regroupement dans les rapports. Cela évite les entrées en double d’une même campagne.

Google Tag Manager

Google Tag Manager est un outil offert par Google, qui permet de gérer l’ensemble des balises sans modifier  le code. Par souci d’uniformité et aussi parce que nous avons des limites quant à l’ajout des étiquettes  (TAGS), seule l’équipe technologique de Québec.ca a accès à ce compte. Toutes les demandes d’ajout  d’étiquettes doivent être adressées au préalable à la boîte contenu@quebec.ca. Votre demande sera analysée par la Direction des communications numériques avant d’être officiellement ajoutée à notre sélection.

Fonctionnement

Aux données du compte Google Analytics s’ajoutent les données paramétrées dans Google Tag Manager. Celui-ci permet d’ajouter des étiquettes sur des éléments précis ayant une catégorie, une action et un libellé  qui seront consultables dans Google Analytics. Pour qu’une étiquette fonctionne, il lui faut un déclencheur  comme un clic, une page vue, un téléchargement ou toute autre action. Les catégories sont utilisées pour  regrouper certaines étiquettes qui ont un point commun. 

Par exemple, le téléchargement d’un fichier aura pour catégorie Fichier et sera déclenché par l’action Téléchargement. Son URL se trouvera dans le libellé.

Configuration des étiquettes

Google Analytics récolte les données sur la navigation de l’utilisateur. Il ne permet pas de conserver les  actions faites par ce dernier, telles que télécharger un fichier. C’est dans ces cas-là que nous devons créer des étiquettes dans Google Tag Manager. 

Une étiquette est une valeur que l’on conserve lorsqu’une action précise est faite par l’utilisateur.

Dans Google Analytics, on trouvera ces valeurs dans les événements. Cette valeur est dans le libellé de l’étiquette. La catégorie permet de regrouper les différentes étiquettes, et l’action est le déclencheur de l’étiquette, par exemple un clic sur un bouton.

Liste des étiquettes dans Québec.ca :

  • Étiquette pour l’accordéon 
  • Étiquette pour les tuiles des thèmes 
  • Étiquette pour les thèmes en pied de page 
  • Étiquette pour les liens À consulter aussi 
  • Étiquette pour les liens externes 
  • Étiquette pour le téléchargement de fichiers (pdf, docx, doc, ppt, pptx, xls, xlsx, zip)
  • Étiquette sur les tuiles de campagne 
  • Étiquette sur la langue 
  • Étiquette sur le bouton d’utilisation du chatbot 
  • Étiquettes pertinentes pour la section COVID-19 
  • Étiquettes pour la salle de nouvelles
Nomenclature des étiquettes
Nom de l’étiquetteCatégorieActionLibellé
GA – Clique thèmeThème

Clic pied de page, clic accueil

Nom du thème : Tourisme et loisirs, Environnement et ressources, naturelles, etc.

GA – Clique accordéon

ModuleClic accordéonTexte sur lequel on  clique
GA – Clique sur lien  externe

Lien externe 

Clic lien externeURL du lien externe

GA – Téléchargement de  fichier

FichierTéléchargementURL du fichier

GA – Clique consulter aussi

ModuleClic consulter aussiURL du lien

GA – Tuiles campagne

ModuleClic tuile campagneURL du lien
GA – Clique langueLien interneClic lien interneTexte du lien (English ou Français)
GA – Clique chabotModuleClic chabotTexte du bouton

GA – Covid-19 – Clique sujets principaux

Lien interneClic tuileTexte sur lequel on clique

GA – Covid-19 – Clique à savoir

Lien interneClic à savoirTexte sur lequel on clique

GA – Covid-19 – Clique blocs

Lien interneClic bloc covidTitre du bloc sur lequel on clique

GA – Nouvelles Émetteur

Nouvelles

Afficher nouvelle - émetteur

Nom du ministère émetteur

GA – Nouvelles Thème

NouvellesAfficher nouvelle - thème

Noms des thèmes séparés par une virgule

GA – Nouvelles Collaborateurs

Nouvelles

Afficher nouvelle - collaborateur

Nom(s) du/des collaborateur(s)

GA – Nouvelle Clique partage

Bouton partageClic bouton partageTexte alt de l’icône (Ex: partager sur Twitter)
GA – Nouvelles En  savoir plusNouvellesClic En savoir plusLibellé du lien. (Tout ce qui se trouve sous En savoir plus du détail  d’une nouvelle)

GA – Salle de nouvelles footer

Lien interneClic lien interneTexte du lien

La métrique engagement que vous trouverez dans Google Analytics est liée au calcul de la profondeur de défilement.

Vous verrez ci-dessous un exemple concret dans Google Analytics.

Étape 1 : Dans le rapport Comportement, choisir Événements / Vue d'ensemble

Étape 2 :  Parmi les principaux événements, identifiez Action d'événement et Libellé d'événement

Téléchargements externes

Il est possible de connaître le nombre de téléchargements de vos documents, même lorsque les liens vers ceux-ci se trouvent sur des sites externes à Québec.ca.

Ainsi, tous les sites externes qui n’hébergent pas un document, mais qui pointent vers celui de Québec.ca est comptabilisé dans une section spéciale de Google Analytics.

Voici la marche à suivre pour trouver ces téléchargements directs sans passer par les pages de Québec.ca :

  1. Prendre la vue Québec.ca – Sans filtre.
  2. Aller sur Comportement/Événements/Principaux événements, dans le menu de gauche.
  3. Cliquer sur Action d’événement.
  4. Choisir Clic – téléchargement.
  5. Rechercher /cdn-contenu/. On peut être plus précis pour un dossier en particulier; par exemple, pour éducation : /cdn-contenu/adm/min/education.
  6. Modifier le nombre de lignes à afficher pour tout voir.

Profondeur de défilement

La profondeur de défilement permet de calculer le pourcentage de la page qui a été vu par l’utilisateur, le pourcentage de la page déjà visible au chargement ainsi que le temps moyen pour les internautes considérés comme actifs.

Pour utiliser cette donnée, vous devez importer ce tableau de bord. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Chaque utilisateur doit importer ce tableau de bord dans son profil et l’appliquer sur la vue désirée. Nous recommandons la vue Québec.ca – Trafic complet.

Nous considérons qu’un internaute est inactif si, pendant cinq minutes, il ne bouge pas la souris, ne clique pas sur la souris et ne défile pas la page. Lorsqu’un internaute est considéré comme inactif, nous arrêtons de calculer le temps d’engagement.

S’il redevient actif avant de changer de page ou de fermer la page, le compteur continue. Par exemple, si vous passez 3 minutes et 30 secondes sur une page et que vous partez faire autre chose, le compteur arrête à huit minutes et trente secondes.

Si vous revenez après 2 heures et que vous continuez votre lecture et bougez la souris pour défiler, le compteur repart à 8 minutes et 30 secondes, jusqu’à que vous cliquiez sur un lien 15 secondes plus tard. Le temps total, dans cet exemple, serait donc de 8 minutes et 45 secondes.

Description du rapport de défilement

Nous offrons une formation pour vous permettre de bien comprendre la façon de lire ce rapport et de l’utiliser pour améliorer vos contenus. Veuillez faire parvenir un courriel à contenu@quebec.ca pour  prendre part à la formation.

Dimensions :

Scroll Depth Bracket (indicateur de profondeur de défilement) : Cette dimension démontre le pourcentage de visites qui défilent jusqu’à certains points dans la page. On peut avoir l’information pour une page, par  type d’appareil, par canal, par campagne ou encore globalement. On peut croiser les données comme avec  les dimensions standard. Cette dimension n’est pas calculée par pages vues. Donc celles-ci seront à 0 si vous utilisez cette dimension. Vous pouvez cependant employer la nouvelle métrique Pageviews with custom engagement metrics.

Métriques :

Total Scroll Depth (profondeur de défilement complet) : Cette métrique n’est pas utile dans les rapports. Il s’agit du total de défilements de tous les envois de métriques. Cette métrique est utilisée pour calculer la profondeur moyenne de défilement. 

Time on content (ms) (temps sur le contenu en millisecondes) : Cette métrique n’est pas utile dans les rapports. Elle calcule le temps total (en millisecondes) d’un internaute considéré comme actif. Elle est utilisée pour calculer le temps moyen passé. 

Percentage of page visible (pourcentage visible de la page) : Pour pouvoir mettre en perspective le pourcentage de défilement total, il est important de savoir quel est le pourcentage visible de la page lors  de son chargement. Une page qui a peu de contenu pourrait avoir une moyenne de défilement très élevée, puisqu’une grande partie des internautes la voient au complet lors de son chargement, par exemple. Cette  métrique sert à calculer la moyenne, qui est présentée plus bas dans cette liste. 

Pageviews with custom engagement metrics (pages vues avec des métriques personnalisées  d’engagement) : Cette métrique indique le nombre de fois où les métriques d’engagement ont été  envoyées. Elle est à la fois utilisée pour calculer plusieurs moyennes (plus bas dans cette liste), mais aussi  pour connaître le nombre de fois où la page a été vue dans certains contextes, entre autres pour la  dimension Scroll Depth Brackets. Les métriques d’engagement ne sont pas envoyées au chargement de la page, mais à même un événement. Certains croisements de données affichent un total de pages vues à  zéro. Cette métrique devient alors celle de pages vues. 

Average percentage of page visible (pourcentage moyen visible de la page) : Il s’agit du pourcentage de la  page qui est visible au chargement, en moyenne. C’est un calcul qui divise le total de la métrique Percentage  of page visible par le résultat de la métrique Pageviews with custom engagement metrics.  

Average Scroll Depth (moyenne de la profondeur de défilement) : Il s’agit de la moyenne de profondeur de  défilement calculée en divisant le total de la métrique Total Scroll Depth par le résultat de la métrique Pageviews with custom engagement metrics.  

Time on content (temps sur le contenu) : Cette métrique est presque identique à celle qui est appelée Time on content (ms), la différence étant qu’il s’agit ici d’une métrique de type durée, justement calculé avec l’aide de la métrique Time on content (ms), qui est notre donnée brute. Il s’agit, en fait, du temps total passé sur la page. Cette métrique est donc peu utile dans les rapports directement. 

Average Time on Content (temps moyen sur le contenu) : Il s’agit de la moyenne du temps passé sur le contenu. Cette métrique est très utile.

Google Search Console

Cet outil a été développé par Google afin de permettre aux propriétaires de sites Web de suivre les performances de leur site sur ce moteur de recherche.

Google Search Console permet de voir le nombre d’impressions de mots-clés qui ont déclenché l’affichage de Québec.ca dans les résultats de recherche et aussi le nombre de clics sur ces mots-clés. Il fournit également le taux de clics vers le site. Si ce taux est peu élevé, il faut travailler le référencement de la page  dans son ensemble.

L’outil permet également de suivre la position de référencement de Québec.ca sur Google et offre des solutions d’optimisation au cas où le site arriverait en bas de la première page, voire en deuxième page.

De plus, il est possible de faire l’inventaire des sites qui contiennent un lien vers Québec.ca à l’aide de cet outil.

Enfin, celui-ci peut cibler les divers problèmes qui pourraient survenir, dans le but d’améliorer notre présence sur Google.

Cet outil est essentiellement utilisé par la Direction des communications numériques. Pour obtenir un  accès, vous devrez en faire la demande par la boîte contenu@quebec.ca et bien définir votre besoin lié à l’utilisation de cet outil.

Tableaux de bord

Google Analytics offre la possibilité de créer des tableaux de bord sur mesure, qui vous permettront de surveiller les dimensions et les statistiques qui vous intéressent le plus.

Chaque utilisateur peut configurer un maximum de 20 tableaux de bord, et chacun de ceux-ci peut contenir jusqu’à 12 widgets. Vous pouvez créer un tableau de bord général qui vous donnera une vue d’ensemble  ou des tableaux de bord qui vont s’intéresser à des volets particuliers comme l’acquisition de visiteurs, le  référencement, les performances technologiques, les indicateurs de performance organisationnels, les  caractéristiques des visiteurs ou autre.

Les tableaux de bord peuvent être privés ou partagés avec plusieurs utilisateurs. Ils sont facilement  partageables, grâce à un simple lien qui permet de les appliquer à n’importe quelle vue, par n’importe quel  utilisateur. Ainsi, vous pourrez trouver, sur le site de Google Analytics Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ou ailleurs, une panoplie de modèles et partager vos créations avec la communauté.

Voici un exemple de tableau de bord de type général Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. que vous pouvez installer sur votre profil.

Vous pouvez consulter l’aide Google Analytics Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour en savoir plus et apprendre comment créer et personnaliser des tableaux de bord.

Rapports personnalisés

Tout comme pour les tableaux de bord, vous pouvez créer des rapports personnalisés qui vont afficher les dimensions et les statistiques sélectionnées, de la façon dont vous souhaitez les présenter. Les rapports sont faits pour suivre une métrique précise, dans un contexte ciblé, et ils peuvent être envoyés, pour une seule fois ou périodiquement, à d’autres utilisateurs.

Vous pouvez consulter l’aide Google Analytics Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour en savoir plus. Les modèles de rapports sont également partageables.

Configuration des codes de suivi (UTM)

Les paramètres de codes de suivi sont des outils très utiles, voire essentiels. Il s’agit d’un système de  repérage des URL utilisés dans les campagnes de marketing numérique, qui permet de détecter et de suivre  le trafic de ces campagnes dans l’interface Google Analytics. Les différents codes de suivi, tels que  utm_source, utm_medium et utm_campaign, permettent de collecter des données qui vont vous aider à  analyser l’efficacité des stratégies et des moyens de communication de vos campagnes. Ils sont utilisés pour  les campagnes publicitaires, les envois de courriels, les publications sur Facebook, les tweets sur Twitter,  etc. Les codes de suivi devraient au moins être utilisés pour la publicité payante (un code de suivi différent  par créatif), pour les courriels et, idéalement, pour chaque publication dans les médias sociaux (un créatif  différent par média). 

Les références de logiciel et l’application Web de courriels sont des exemples importants de paramètres  des UTM codes de suivi. En utilisant ceux-ci, vous éviterez de voir des référents comme mail.google.com,  mail.yahoo.com ou encore outlook.live.com.

Exemple d’UTM : www.example.com?utm_source=mailchimp& utm_medium=email&utm_campaign=fete-de-la-peche-2018 Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Nomenclature des codes de suivi (UTM)

Pour les campagnes hébergées dans Québec.ca, les MO doivent respecter certaines orientations en ce qui  concerne la rédaction des codes de suivi. Tous les MO doivent demander à leurs fournisseurs externes  (agences de publicité, sous-contractants, etc.) de respecter la nomenclature produite et approuvée par le  Secrétariat à la communication gouvernementale. Il faut privilégier les termes en français, dans la  nomenclature, à l’exception des noms de produits.

Guide de nomenclature

Notes :

  • Utiliser seulement des minuscules afin d’assurer l’uniformité des termes. 
  • Éviter les accents et les caractères spéciaux pour l’ensemble des paramètres UTM, ceux-ci seront  transformés selon le protocole URL encoding. Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.

Nom de la campagne :

utm_campaign

Nomenclature : 

[MO]_[nom de la campagne]_[année]_[numero de  la demande Végas] 

Description :

Ce paramètre sert à définir votre  campagne pour pouvoir regrouper  sous le même chapeau toutes les  actions de communication d’une  même campagne. 

Pour bien suivre la campagne, son  nom devrait être défini dès la  planification et être constant  jusqu’à la fin. Il devrait se  

retrouver sur tous les documents  (demande de placement, scénario  média, réquisition, etc.) pour  s’assurer que c’est le même nom  qui est utilisé pour les UTM.

Exemple :

utm_campaign= msss_dependances_2019_1013317

Source de la publicité :

utm_source

Nomenclature :  

utm_source=[partenaire]_[section] 

Description : 

Il s’agit du site Web ou de la  plateforme du partenaire où se  trouve la publicité. Si la publicité  se fait par infolettre, il faut  

préciser le titre de votre infolettre.  Le nom de votre ministère se  trouvera déjà dans utm_campaign.  S’il s’agit d’une campagne  

programmatique, il faut en  

préciser la nature. S’il y a lieu, le  nom de la section du média sera  précisé (ex.: lapresse_sports).

Vous trouverez en annexe une liste  des partenaires les plus récurrents.

Exemples :

utm_source=radio 

canada_actualites  

utm_source=tourisme-quebec action  

utm_source=veille-tourisme-affaire

Type de média ou de tactique : 

utm_medium

Nomenclature : 

utm_medium=[media ou tactique] 

Description : 

Ce paramètre détermine le type de  média ou encore le type de tactique marketing utilisé pour la  publicité. 

Vous trouverez en annexe une liste  des tactiques et des médias les  plus récurrents.

Exemple :

utm_medium=banniere

Termes utilisés pour la publicité : 

utm_term

Nomenclature : 

utm_term=[mot-clé] 

Description :  

Ce paramètre est présent pour les  campagnes de mots-clés. Il est  généré automatiquement par les  plateformes publicitaires Google  Ads et Bing Ads

(par exemple).Vous devrez alors employer les mots-clés que vous  achèterez pour vos adresses URL.

Exemple :

utm_term=piqure

Contenu de  la publicité :

utm_content

Nomenclature : 

utm_content=[nom du créatif]_[format]_[langue]  

Description : 

Cette portion du code de suivi sert  à déterminer le format ou la  version du créatif de votre publicité.

Le paramètre utm_content est souvent utilisé  pour des tests A/B, afin de  

comparer la performance de  plusieurs formats ou de créatifs  d’une même campagne, sur le  même média ou provenant de la  même source. 

Idéalement, le nom devrait se  retrouver dans la réquisition  d’achats. Si ce n’est pas possible, il  sera choisi par l’agence de placement médias. 

Pour le format, il est conseillé  d’inscrire les dimensions plutôt  que le nom. Ex: utiliser 300x250  plutôt que Big-Box. Pour l’audio ou  la vidéo, le format devient la  durée. Ex:.30 secondes = 30s.

Exemple :

utm_content=arthur_300x250_fr

Index

Ministères et organismes

MCC – Ministère de la Culture et des Communications  

MFA – Ministère de la Famille 

MFQ – Ministère des Finances 

MJQ – Ministère de la Justice 

MAMH – Ministère des Affaires municipales et de l’Habitation 

MAPAQ – Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec 

MCE – Ministère du Conseil Exécutif 

MEES – Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur 

MELCC – Ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

MERN – Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles 

MEI – Ministère de l’Économie et l’Innovation

MFFP – Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs 

MIFI – Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration  

MRIF – Ministère des Relations internationales et de la Francophonie 

MSP – Ministère de la Sécurité Publique 

MSSS – Ministère de la Santé et des Services Sociaux 

MTESS – Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale 

MTO – Ministère du Tourisme 

MTQ – Ministère des Transports du Québec

SCT – Secrétariat du Conseil du Trésor  

CSPQ - Centre de services partagés du Québec 

CALQ - Conseil des arts et des lettres du Québec 

CUR - Curateur public du Québec 

OPC - Office de la protection du consommateur 

OPHQ - Office des personnes handicapées du Québec 

OQLF - Office québécois de la langue française 

RQ - Retraite Québec 

SAAQ - Société de l’assurance automobile du Québec  

SODEC - Société de développement des entreprises culturelles  

SPN - Société du Plan Nord 

SQI - Société québécoise des infrastructures 

TEQ - Transition énergétique Québec

Medium

bannière 

courriel 

social 

mots-clés 

video 

audio 

native  

imprimé

Source

La liste des sources et des partenaires contient plus d'une centaine d'entrées et est en constante évolution.  Voici quelques exemples tirés de la liste complète Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. que vous retrouverez dans un fichier tenu à jour  directement sur Google Drive :

Facebook  

Tele-Quebec 

BellMedia 

BellMedia_RDS 

CossetteProgrammaticDV360  

CossetteProgrammaticCSPQPremium 

Quebecor_actualites 

LaPresse_affaires

Besoins analysés et non retenus

Configurer le suivi de plusieurs domaines (Cross-domain  tracking)

Cette solution permet à Google Analytics de conserver les identifiants des utilisateurs qui se promènent  d’un nom de domaine à l’autre, grâce à différentes sessions. Cela permet de continuer à suivre le même  utilisateur d’un site à l’autre, sans repartir une nouvelle session au changement de domaine.  

Cette solution n’a pas été retenue, puisque, après vérification, nous avons constaté que cette configuration  viendrait fausser les données.

Configuration d’objectifs

Google Analytics limite à 20 le nombre d’objectifs que l’on peut configurer pour chaque vue. Cela veut dire  qu’une fois tous les contenus de Québec.ca intégrés, on ne pourrait suivre que 20 objectifs qui concernent  le trafic complet. Il n’est pas possible de supprimer des objectifs. On peut seulement les reconfigurer, ce  qui rend ingérable le suivi d’objectifs qui changent constamment en fonction des campagnes de tout le  gouvernement.

Dernière mise à jour : 14 septembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec