La Protection de la faune assure la protection des espèces fauniques et de la biodiversité. Elle sensibilise également la population aux meilleures pratiques envers la faune, notamment dans des contextes de récoltes de chasse, de pêche et de piégeage, et ce, au bénéfice de la collectivité. Leur devise est « protéger, éduquer et prévenir ».

Protéger les espèces fauniques et leurs habitats

Les agentes et agents de protection de la faune sont responsables de l’application des lois et règlements qui régissent la faune au Québec. Ces lois concernent, notamment, la conservation et la mise en valeur des espèces fauniques et la protection des habitats.

Ayant le statut juridique d’agent de la paix, les agents de protection de la faune possèdent, entre autres, des pouvoirs :

  • d’inspection;
  • d’enquête;
  • d’arrestation;
  • de perquisition;
  • de saisie.

Dans le cadre de leur travail, les agents mènent une lutte constante contre le braconnage. Voici des exemples de leurs tâches :

  • Ils mènent des enquêtes pour retracer les responsables des actes de braconnage commis contre la faune.
  • Ils inspectent les travaux réalisés dans l’habitat du poisson afin de s’assurer qu’il n’est pas perturbé ou détruit.
  • Ils effectuent des perquisitions et des saisies lors des opérations de démantèlement d’activités de braconnage.
  • Ils effectuent diverses vérifications se rapportant au respect des conditions de garde en captivité des animaux.
  • Ils surveillent la chasse interdite aux oiseaux migrateurs.
  • Ils mènent des interventions de prévention et de protection des espèces fauniques menacées et vulnérables dans les diverses régions du Québec.
  • Ils participent aux opérations de surveillance des maladies, comme la maladie débilitante chronique des cervidés.
  • Ils apportent leur soutien lorsque des animaux sauvages se promènent en dehors de leur milieu naturel.
  • Ils prennent part à la lutte contre les espèces exotiques envahissantes animales.
  • Ils assurent le respect des ententes de chasse, de pêche et de piégeage conclues par le gouvernement du Québec avec les communautés autochtones.
  • Ils supervisent les assistants à la protection de la faune qui travaillent dans les réserves fauniques, les parcs nationaux, les aires fauniques communautaires, les pourvoiries et les zones d’exploitation contrôlée.

Vous êtes témoin d'un acte de de braconnage ou d'un geste illégal allant à l’encontre de la faune ou de ses habitats? Signalez-le à SOS Braconnage – Urgence faune sauvage.

Avis général

Devenez agente ou agent de protection de la faune

Vous êtes responsables, débrouillards, consciencieux et en bonne condition physique? Vous aimez faire respecter les lois et règlements, le travail d’enquête et d’équipe, la nature, le plein air et le public? Devenez agente ou agent de protection de la faune.

Techniques utilisées

Pour mener leurs enquêtes, les agentes et agents de protection de la faune utilisent différentes techniques.

Escouade canine

Depuis 1995, la Protection de la faune compte sur une escouade canine. Elle participe :

  • au démantèlement de réseaux de braconnage;
  • à des recherches en forêt ou sur des lieux suspects;
  • à des perquisitions tant dans la nature qu’à l’intérieur de bâtiments, de véhicules ou d’embarcations.

Le travail du maîtrechien consiste, entre autres, à débusquer des suspects cachés ou en fuite, à retracer des animaux, des carcasses ou du poisson et même à trouver des articles ayant été utilisés pour commettre des actes de braconnage.

Les interventions du maître-chien permettent de gagner un temps considérable dans les opérations de recherche. Elles aident aussi à déceler des indices supplémentaires et à accumuler davantage d’éléments de preuve lors d’une enquête.

Découvrez le travail du maître-chien Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. de la Protection de la faune.

Laboratoire d’expertise

Le laboratoire d’expertise biolégale offre un soutien scientifique aux opérations. Il joue un rôle important et complémentaire dans le travail de l’agent de protection de la faune. Il aide :

  • à éclaircir les circonstances d’un acte illégal;
  • à en trouver l’auteur;
  • à établir une preuve scientifique qui permettra de faire avancer une enquête.

Les analyses réalisées au laboratoire sont diversifiées. Elles permettent :

  • l’identification d’un animal à partir de pièces anatomiques;
  • l’évaluation du lien entre des pièces;
  • le dénombrement de spécimens;
  • la détermination de l’âge;
  • la discrimination entre poisson sauvage et poisson d’élevage;
  • la détermination du mode de capture;
  • l’évaluation de la cause de la mort.

Pour les expertises de nature physique, notamment en matière de balistique, les agents ont accès aux services du Laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

Avis général

Vous avez reçu un avis de 7 ou de 14 jours?

Un agent de protection de la faune ou un assistant à la protection de la faune vous a remis un avis de 7 ou de 14 jours?

Conformez-vous rapidement en remplissant le formulaire qui s’applique à votre situation :

Éduquer le public à la protection de la faune

Tout au long de l’année, les agentes et agents de protection de la faune font des interventions de prévention et de sensibilisation. Des membres participent à divers programmes de formation à l’intention des nouveaux adeptes de la chasse et de la pêche. Ils sont également présents auprès des jeunes, notamment lors de la Fête de la pêche.

Plusieurs d’entre eux s’impliquent dans leur communauté. Ils participent de façon bénévole à des activités-bénéfice. Ils peuvent aussi en organiser au profit d’organismes de bienfaisance qui viennent en aide aux personnes démunies dans leurs régions respectives.

De plus, tous les ans, les agents remettent des centaines de kilos de viande de gibier saisis à des organismes de bienfaisance. Ces derniers les distribuent aux moins favorisés de nos collectivités.

Prévenir et sensibiliser le public

Les agentes et agents de protection de la faune visitent les écoles pour sensibiliser les jeunes à l’importance de préserver et de protéger la faune. Ils vont à la rencontre d’élèves dans le cadre du programme La faune et vous Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Les membres de la Protection de la faune participent également à certaines activités grand public. Ils sont présents dans des expositions et des salons thématiques où ils informent le public des nouveautés en matière de réglementation, en plus de les sensibiliser à la protection de la faune et de ses habitats.

Insatisfait d’un comportement?

Si vous êtes insatisfait du comportement d’un agent de protection de la faune, vous pouvez faire une plainte en déontologie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre.. Les agents et agentes de protection de la faune sont assujettis au Code de déontologie des policiers du Québec. Veuillez noter que les faits reprochés qui doivent être survenus dans l’exercice des fonctions de l’agent de protection de la faune concerné. Vous avez un an à compter de la date de l’événement pour déposer une plainte.