L’édition 2021 de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles est maintenant terminée. Près de 250 activités ont eu lieu dans toutes les régions du Québec.

Merci à nos partenaires pour votre soutien essentiel à la tenue de cette semaine riche en activités, aux participantes et participants de toutes les régions du Québec.

Tous, vous jouez un rôle primordial dans la réussite de cet événement, vous avez contribué à faire connaître la diversité ethnoculturelle et à enrichir les relations entre les Québécoises et Québécois de toutes les origines.

Rendez-vous en 2022 pour la 20e édition!

Découvrez les personnes lauréates des prix Charles-Biddle et les entreprises gagnantes des prix Maurice-Pollack.

Toute l'année, suivez les activités de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles sur le compte Facebook du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Faits saillants sur la diversité ethnoculturelle

Voici des faits intéressants concernant la diversité ethnoculturelle au Québec :

  • 15,1 % de la population totale du Québec est née à l'étranger.
  • Lors du Recensement de 2016, plus de 220 origines ethniques ont été déclarées par la population québécoise.
  • 2 000 jeunes provenant de 102 pays et parlant 64 langues différentes fréquentent l'école secondaire Saint-Luc à Montréal, ce qui en fait une des écoles les plus diversifiées au Québec.
  • En 1968, lors de la création du ministère de l'Immigration, le Québec commence à élaborer ses propres politiques d'accueil des personnes immigrantes.
  • En 1981, le ministre et poète Gérald Godin met en œuvre la première politique d’intégration des personnes immigrantes, intitulée Autant de façons d’être Québécois. Cette politique est fondamentale pour la valorisation des rapprochements interculturels, car elle réussit à concilier la reconnaissance de la diversité ethnoculturelle du Québec et l’affirmation du français comme langue commune. Ce faisant, elle invite les Québécoises et les Québécois de toutes origines à prendre part au bien-être de la collectivité.
  • En 1991, le Québec devient l’unique responsable de la sélection des personnes immigrantes économiques sur son territoire, grâce à l’Accord Canada-Québec relatif à l’immigration et à l’admission temporaire des aubains (Accord Gagnon-Tremblay–McDougall). Aujourd’hui, le Ministère est également responsable de la francisation et de l’intégration de tous les nouveaux arrivants.

À propos de l'événement

La Semaine québécoise des rencontres interculturelles propose chaque année de mettre en valeur la contribution importante des Québécoises et des Québécois de toutes origines à la prospérité du Québec. Elle vise également à encourager le dialogue, le rapprochement interculturel, et à faire valoir l’apport positif de l’immigration et de la diversité. Elle est aussi l’occasion de remettre les prix Maurice-Pollack et Charles-Biddle.