Brochet vermiculé

Nom français
Brochet vermiculé

Autre(s) nom(s) français
Brochet d'herbe, brochet de vase, brochet de fossé

Nom anglais
Grass pickerel

Autre(s) nom(s) anglais
Western grass pickerel, Mud pickerel, Little pickerel, Central redfin pickerel

Nom scientifique
Esox americanus vermiculatus

Grand groupe
Poissons

Sous-groupe
Poissons d’eau douce

Espèce à statut
Vulnérable

Description

Le brochet vermiculé est une espèce vulnérable plutôt rare au Québec. C’est le plus petit représentant des brochets vivant dans les eaux québécoises.

Identification

Taille

En général, les tailles observées au Québec varient de 15 à 27 cm.

Poids

La femelle atteint des tailles supérieures à celle du mâle.

Coloration

Ce poisson est généralement verdâtre avec un motif clair, fait de fines bandes et de taches. Il possède aussi deux lignes foncées, une qui traverse horizontalement l’œil et une autre qui descend verticalement en dessous de l’œil. Ses nageoires sont jaunâtres.

Traits caractéristiques

Le brochet vermiculé a un corps allongé et aplati sur les côtés. Sa nageoire caudale est légèrement fourchue, une caractéristique commune aux brochets. Son museau est mince et allongé (plus prononcé que celui du brochet d’Amérique). La mâchoire inférieure de cette espèce comporte habituellement quatre pores de chaque côté.

Distinction

Le brochet vermiculé est une sous-espèce du complexe Esox americanus, avec le brochet d’Amérique (Esox americanus americanus).

Espèces similaires

Brochet d’Amérique

Brochet maillé

Grand brochet

Maskinongé

Répartition

Le brochet vermiculé vit, en Amérique du Nord, à l’ouest des Appalaches. Il aurait atteint le système des Grands Lacs et du SaintLaurent à partir du bassin de la rivière Mississippi.

Le brochet vermiculé vit dans le sud de la province seulement, dans le système du fleuve SaintLaurent.

Présence au Québec

Origine

Indigène

Statut de résidence des populations

Cette espèce vit au Québec toute l’année.

État de la situation

Rang de précarité

Le rang de précarité provincial (rang S) pour cette espèce est S2.

Suivi

Ce poisson fait l’objet d’un suivi particulier dans au moins deux États américains. Au Québec, le brochet vermiculé fait l’objet de mesures spéciales de surveillance.

Observation

Vous pouvez transmettre vos observations au Centre de données sur le patrimoine naturel du Québec.

Habitat

Le brochet vermiculé fréquente les secteurs calmes et bien garnis en végétation de moyens et petits cours d’eau, les bras de ces derniers et les étangs adjacents. Il fréquente aussi les baies herbeuses de certains lacs.

Cette espèce préfère les cours d’eau des basses-terres bien colonisés par la végétation aquatique ou encore les petites baies paisibles.

Alimentation

Ce poisson se nourrit de jour de poissons et d’invertébrés. Il traque ses proies.

Reproduction

Le brochet vermiculé fraie habituellement tôt au printemps dans les zones herbeuses inondées. La fraie en automne a aussi été observée. Les œufs de la femelle adhèrent aux plantes.

Le brochet vermiculé a une espérance de vie d’environ 7 ans.

Menaces pour l’espèce

Les principales menaces qui pèsent sur le brochet vermiculé sont :

  • les prédateurs;
  • l’état de détérioration des eaux dans lesquelles il vit.

La sauvegarde de ce poisson serait intimement liée à la conservation des habitats marécageux.

Maladies

Comme les autres espèces de poissons, le brochet vermiculé peut être atteint par certaines maladies.

Désignation et rétablissement

Le brochet vermiculé possède les statuts suivants selon :  

  • la Loi sur les espèces menacées ou vulnérables (Québec) : espèce désignée vulnérable depuis mars 2020;
  • la Loi sur les espèces en péril (Canada) : consultez le Registre public des espèces en péril Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. pour en savoir plus.

Apprenez-en plus sur le processus de désignation des espèces fauniques au Québec.

Recommandations concernant la consommation

La consommation de poissons sauvages peut représenter un risque pour la santé humaine. Certaines précautions doivent être prises afin de les consommer de manière sécuritaire.

BERNATCHEZ, L. et M. GIROUX (2000). Les poissons d'eau douce du Québec et leur répartition dans l'Est du Canada, Broquet, Boucherville, 350 p.

SOCIÉTÉ DE LA FAUNE ET DES PARCS (2000). « Carte du Québec », Fichier informatisé des relevés fauniques en milieux aquatique et riparien (1941-1988), Québec, FAPAQ, Direction de l’aménagement de la faune de Montréal, de Laval et de la Montérégie, Longueuil (données non publiées).

LACHANCE, S. (1997). « Carte de l'Amérique du Nord », Rapport sur la situation du brochet d’Amérique (Esox americanus americanus) au Québec, ministère de l’Environnement et de la Faune, Direction de la faune et des habitats, 54 p.

Dernière mise à jour : 12 avril 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec