Adoption et responsabilités

Adopter un chat, un chien, un lapin ou tout autre animal de compagnie vient avec des responsabilités. Il serait bien avisé de vous poser quelques questions avant d’en accueillir un dans votre foyer.

Prenez le temps de considérer tous les aspects suivants avant d’adopter un animal de compagnie. Ainsi, vous éviterez de devoir trouver un autre propriétaire à un chat, un chien ou un lapin que vous ne désirez plus.

Engagement à long terme

L’adoption d’un animal de compagnie est un engagement pour plusieurs années :

  • Un chien vit en moyenne 12 ans.
  • Un chat vit en moyenne 15 ans.
  • Un lapin exige un engagement d’au moins 10 ans.

Chaque année, des chats et des chiens sont abandonnés. Des lapereaux, des poussins et des canetons le sont aussi peu après la fête de Pâques. Avant d’adopter un animal ou d’en offrir un en cadeau, mieux vaut connaître toutes les obligations que cela implique.

Subvenir aux besoins d’un animal

Il faut garder en tête que l’achat d’un chat, d’un chien ou d’un lapin n’est pas la seule dépense à assumer. Il s’agit seulement d’une petite partie du budget nécessaire pour assurer son bien-être.

Il faut considérer tous les autres coûts comme les soins vétérinaires, la nourriture, le toilettage, les cours de dressage pour les chiens, la pension à l’occasion des absences prolongées, l’achat d’une litière et d’autres accessoires.

Par exemple, pensez à offrir à votre lapin des jouets, des cachettes et des objets sécuritaires à gruger.

De même, une poule élevée à l’extérieur nécessite, entre autres choses, des installations particulières en prévision de notre hiver rigoureux.

Vous trouverez une évaluation des coûts d’entretien d’un animal de compagnie Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. sur le site de l’Association des médecins vétérinaires du Québec.

Avoir du temps pour s’en occuper

Il faut du temps pour assurer le bien-être et la sécurité d’un animal. Vous devez l’éduquer, jouer avec lui et lui prodiguer des soins réguliers comme le brossage. Il y a aussi des rendez-vous à prévoir chez le médecin vétérinaire.

Les animaux de compagnie ont besoin de faire de l’exercice. Il faut promener chaque jour son chien en laisse ou le faire jouer dehors. Le lapin doit être stimulé et a besoin de faire de l’exercice en dehors de sa cage tous les jours. Il adore sauter, courir, gruger et se cacher.

Les chats et les chiens sont des animaux sociaux qui ont absolument besoin d’interactions et de contacts avec leurs propriétaires. Une personne qui est souvent en voyage ou en déplacement doit y réfléchir avant d’adopter un animal de compagnie.

Chaque jour, et à volonté, vous devez fournir à votre lapin de l’eau et du foin. Privilégiez le foin à base de fléole des prés, moins riche en calcium, qui est disponible en animalerie ou dans certaines cliniques vétérinaires.

Plus la cage ou l’enclos de votre lapin est grand, mieux c’est. Le fond de la cage devrait être plat plutôt que grillagé, pour prévenir les blessures aux pattes. Il est recommandé d’utiliser une litière à base de papier recyclé. Les copeaux de bois mou, comme le pin, sont à éviter, car ils peuvent entraîner une irritation des voies respiratoires.

L’entretien des dents d’un lapin nécessite des soins médicaux spécialisés. Cet animal est fragile et doit être manipulé adéquatement. Informez-vous auprès de votre médecin vétérinaire pour obtenir des conseils et identifier certains problèmes de santé. Sachez toutefois que ce ne sont pas tous les établissements vétérinaires qui offrent des services pour cette espèce animale.

Éducation

L’éducation et la socialisation sont capitales pour éviter qu’un animal développe des problèmes de comportement. Cela exige du temps et surtout, de la patience.

Un chiot doit apprendre la propreté et la marche en laisse. Un chien doit bien se comporter en public et ne pas sauter sur les gens. Il faut qu’il expérimente toutes sortes de situations différentes comme se trouver en présence de visiteurs et d’autres animaux, être exposé à des bruits ou faire des voyages en voiture.

Un chaton a besoin d’être éduqué, que ce soit pour ne pas mordiller les doigts, sauter sur la table ou faire ses griffes à des endroits inappropriés. Il a lui aussi besoin de se retrouver dans diverses situations pour se familiariser avec son entourage et socialiser.

Votre lapin a besoin de contacts sociaux fréquents car c’est un animal qui préfère vivre en compagnie d’autres lapins. Assurez-vous qu’il n’aura pas accès à des fils électriques ou encore à des plantes toxiques, comme Diffenbachia seguinae et Nerium oleander. Pendant ses périodes d’exercice, votre animal pourrait chercher à les grignoter.

Stérilisation

Plusieurs animaux de tous les âges sont constamment à la recherche d’un foyer. N’oublions pas que chaque animal de compagnie qui voit le jour doit trouver une famille qui peut prendre soin de lui.

La stérilisation est le meilleur moyen de contrer la surpopulation animale et d’éviter les abandons ou les euthanasies. Si vous adoptez un animal de compagnie, ne négligez pas cet aspect et parlez-en à votre médecin vétérinaire.

Il est fortement recommandé de stériliser les lapines pour réduire l’apparition de cancers de l’utérus. La stérilisation des mâles permet aussi d’éviter des batailles ou une reproduction non désirée.

Lieu d’adoption

Après mûre réflexion, si vous décidez d’adopter un animal de compagnie, songez à le faire dans un refuge. Vous donnerez ainsi un foyer à un animal qui en a bien besoin.

Vérifiez si le propriétaire ou le gardien du lieu d’adoption que vous avez choisi possède un permis valide. Demandez qu’on vous le présente lors de votre visite.

Vous pouvez aussi choisir votre futur compagnon parmi les animaux qui ont été mis en adoption à la suite d’une saisie. Communiquez avec les sociétés protectrices des animaux (SPA), les sociétés pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) et les groupes de sauvetage de la région où la saisie a eu lieu.

Avis général

N’abandonnez pas votre animal

Un déménagement ou une situation imprévue peut vous empêcher de garder votre animal de compagnie.

Essayez de lui trouver une famille d’adoption en utilisant votre réseau de connaissances. Vous pouvez aussi aller le porter dans un refuge ou un établissement qui accueille des animaux pour qu’il soit offert en adoption.

Maladies transmises aux humains

Des maladies comme la salmonellose et la campylobactériose sont parfois transmises aux humains qui sont en contact avec des animaux tels que des poussins, des canetons et d’autres volailles. La transmission est aussi possible si une personne se trouve simplement dans leur environnement. Les femmes enceintes, les jeunes enfants et les personnes âgées ou celles dont le système immunitaire est affaibli sont particulièrement vulnérables.

Vous pouvez prendre certaines mesures pour prévenir ces maladies :

  • Confiner les animaux dans un habitat qui est conçu pour eux de façon à éviter de contaminer l’environnement des personnes qui les côtoient, comme le plancher et la baignoire.
  • Éviter d’embrasser un animal ou de l’approcher de votre visage.
  • Se laver les mains immédiatement après un contact.

Pour en savoir plus sur les risques et les mesures à prendre, consultez la page Maladies animales transmissibles à l'humain Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre..

Dernière mise à jour : 22 novembre 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec