S'occuper adéquatement d'un animal et assurer son bien-être

Les animaux de compagnie sont des êtres doués de sensibilité. Ils sont protégés par la loi.

Vous devez répondre aux besoins essentiels physiques, physiologiques et comportementaux des animaux sous votre responsabilité. Tous les propriétaires et gardiens sont concernés, que vous soyez un citoyen, un éleveur, un responsable d’animalerie ou de refuge, etc.

Voici les principales obligations légales qui s’appliquent dans la plupart des cas pour le bien-être des chats, des chiens, des lapins, des furets, des cochons d’Inde et des cochons de compagnie. Elles sont parfois accompagnées de recommandations visant à favoriser leur qualité de vie. Si vous avez besoin de plus de détails, consultez notre guide d’application (PDF 905 Ko).

Avis général

Obligations pour la reproduction

Si vous possédez un mâle ou une femelle d'une de ces espèces et souhaitez en faire la reproduction en vue de vendre les petits, consultez la page Obligations pour la reproduction d'animaux domestiques. Vous devez suivre ces règles même pour une seule portée.

Soins appropriés

L’animal sous votre responsabilité doit recevoir les soins de santé nécessaires s’il semble blessé, malade ou souffrant.

En aucun cas, un animal ne doit subir d’abus ou de mauvais traitements.

Soins de base et toilettage

Les animaux de compagnie doivent recevoir les soins de base appropriés à leur espèce. La fréquence et la nature des soins doivent être adaptées à chaque animal en fonction de sa race, de son âge, de son milieu de vie et de son habileté à se toiletter seul.

Voici des exemples de soins pouvant s’appliquer à votre animal de compagnie :

  • le brosser;
  • nettoyer ses oreilles et ses yeux;
  • tailler ses griffes;
  • couper ou raser ses poils;
  • tailler les onglons de votre cochon;
  • faire tailler les dents de votre lapin par un médecin vétérinaire au besoin.

Ces soins sont nécessaires pour éviter à l’animal d’avoir de la difficulté à s’alimenter, d’être inconfortable, de se blesser ou d’avoir une mauvaise posture.

Interdiction des chirurgies esthétiques

Les chirurgies purement esthétiques sont interdites, de même que celles qui visent à faciliter la cohabitation avec l’humain.

Les chirurgies interdites concernent le dégriffage des chats, la dévocalisation des chiens (ablation des cordes vocales) ainsi que la coupe de la queue et la taille des oreilles. Ces chirurgies peuvent avoir des conséquences négatives à court ou à long terme pour votre animal.

Alimentation

Les animaux doivent avoir accès à une quantité suffisante d’eau et de nourriture de qualité convenable. Pour les animaux gardés à l’extérieur, la neige ou la glace ne remplacent pas l’eau.

Il est nécessaire d’offrir une nourriture adaptée à l’espèce, à l’âge, au milieu de vie ainsi qu’à l’état de santé de l’animal. Ses besoins varient avec le temps. L’alimentation doit être ajustée en conséquence. Un médecin vétérinaire peut vous informer sur l’alimentation qui convient aux besoins de votre animal.

Afin d’éviter la contamination des aliments périssables comme la nourriture en conserve entamée, il est important de les réfrigérer jusqu’à ce qu’ils soient servis.

Si vous offrez à votre animal une alimentation comprenant de la viande crue, consultez la page Consommation de viandes crues chez les animaux.

Pour le lapin, le furet, le cochon d’Inde et le cochon de compagnie

Les lapins et les cochons d’Inde doivent avoir accès en permanence à du fourrage et à au moins un objet à ronger. Il est recommandé d’utiliser un foin à base de fléole des prés pour éviter des problèmes urinaires. Vous pouvez leur offrir des légumes frais tous les jours, ils constituent une source de fibres et de nutriments supplémentaires. Les fruits devraient être donnés à titre de gâteries seulement. Une moulée adaptée à l’espèce peut être offerte en petite quantité.

Le furet est un carnivore strict. Il doit être nourri avec une moulée spécialement conçue pour les furets.

Le cochon de compagnie doit aussi être nourri avec une moulée adaptée. Vous pouvez lui offrir des légumes et des fruits à titre de gâteries. Il est interdit de lui donner des aliments contenant de la viande.

Avis général

Peste porcine africaine

Il est illégal de donner de la viande ou des aliments pouvant contenir de la viande à votre cochon. Ne lui donnez pas non plus de nourrriture pour animaux contenant de la viande ou des sous-produits de viande comme de la nourriture pour chiens ou pour chats. Vous ne devez pas lui offrir des restes de nourriture destinées aux humains, car ils pourraient contenir de la viande.

Cette interdiction vise à éviter l’introduction au Canada de la peste porcine africaine.

Environnement, confinement et contention

L’environnement d’un animal doit assurer son confort, limiter l’apparition de problèmes de santé et ne pas lui causer de blessure.

Son lieu de vie, sa cage ou son enclos doit :

  • Être propre et exempt de déchets, d’objets ou de matières susceptibles de nuire à sa santé. Les fèces, l’urine et la matière souillée sont enlevées régulièrement afin d’éviter les mauvaises odeurs ou de salir son pelage.
  • Offrir une bonne circulation d’air ainsi qu’un taux d’humidité et une température convenables.
  • Être sécuritaire et suffisamment éclairé. Il est conçu pour empêcher les animaux indésirables d’y entrer tout en évitant que l’animal en sorte sans surveillance.
  • Permettre à l’animal de se protéger de la chaleur et du froid excessifs, ainsi que des intempéries. Si l’animal est gardé dans un bâtiment, dès que la température est inférieure à 10 °C, il a accès à un abri pour se réchauffer. Dans un lieu clos où la température atteint 27 °C ou plus, un moyen efficace est prévu pour le rafraîchir (29 °C ou plus pour les furets).
  • Comporter une aire de repos sèche, propre et confortable assez grande pour que tous les animaux présents puissent s’y coucher simultanément.

L’utilisation d’un collier, d’un harnais ou d’un licou ne doit pas gêner la respiration de votre animal ni lui causer de la douleur ou des blessures. Il est important de vérifier et d’ajuster fréquemment la taille, surtout lorsque votre animal est en croissance.

Pour le chat

Un chat doit avoir accès à un bac à litière rempli d’une matière adéquate et en quantité suffisante pour lui permettre de couvrir ses fèces et son urine. La grandeur et la hauteur du bac sont adaptées à sa taille et à sa condition physique.

Il faut permettre au chat d’avoir accès en tout temps à une surface pour se faire les griffes ou gratter. Son environnement doit aussi lui donner la possibilité de se cacher.

Pour le chien

Les colliers à pointes intérieures sont interdits. Ils peuvent causer de la douleur et des blessures au chien.

Les colliers étrangleurs et les muselières sont uniquement permis pour une utilisation temporaire et sous surveillance, comme lors de la marche en laisse. Il est interdit de les utiliser pour de longues périodes et lorsque le chien est sans surveillance.

Garde à l’extérieur

Votre chien peut être attaché à l’extérieur, mais certaines conditions sont à respecter. Les chiens malades ou âgés ainsi que les chiots ne devraient jamais être attachés pour une longue période de temps.

Un chien gardé principalement à l’extérieur doit avoir accès à un abri adéquat en tout temps. Une niche peut devenir trop chaude l’été. Il faut prévoir un endroit supplémentaire pour que le chien s’abrite des rayons du soleil.

Pour garder un chien principalement dehors, vous devez l’habituer graduellement. L’hiver, ces courtes périodes d’exposition permettront à votre chien de développer du sous-poil et une couche graisseuse pour le protéger du froid. L’été, un chien habitué à l’air climatisé aura besoin de cette période d’acclimatation à la chaleur pour bien la supporter.

Pour le lapin, le furet et le cochon d’Inde

La cage ou l’enclos avec fond non grillagé doit posséder une quantité suffisante de litière propre adaptée à l’espèce, non irritante pour la peau et les voies respiratoires. Une litière de papier recyclé est un choix approprié. Les copeaux de bois mou, comme le pin, sont à éviter. Si un bac à litière est utilisé, il doit aussi être rempli avec une litière adéquate.

La cage ou l’enclos d’un lapin doit mesurer au moins trois fois sa longueur.

Votre animal doit avoir accès à une cachette et ne pas risquer d’y rester coinçé. Si plusieurs animaux sont hébergés ensemble, il doit y avoir assez de cachettes pour qu’ils y soient tous en même temps.

Le lapin et le cochon d’Inde sont des animaux très sociaux qui apprécieront la présence d’un camarade de la même espèce.

Pour le cochon de compagnie

Un cochon de compagnie gardé à l’extérieur doit avoir accès à un point d’eau ou de boue. Il doit aussi pouvoir se rendre sur une aire sèche, propre et confortable. Le plancher doit être plein pour lui permettre de s’allonger confortablement sur le côté. La dimension doit être suffisante pour qu’il s’allonge avec les pattes en extension.

Développement et exercice

Il est obligatoire de fournir à votre animal la stimulation, la socialisation et les éléments d’enrichissement dont il a besoin pour bien se développer, physiquement et mentalement.

La socialisation est essentielle pour que l’animal développe sa confiance envers l’humain. Les animaux peu exposés à la présence des humains deviennent souvent craintifs, réactifs et stressés en leur présence. Ils peuvent démontrer des signes d’agressivité.

L’animal doit avoir des moments d’interaction avec les humains tous les jours. Le jeune animal va ainsi devenir apte à vivre en leur compagnie. L’animal adulte qui a des contacts quotidiens pourra maintenir cette capacité.

L’enrichissement consiste à offrir un environnement varié à votre animal pour le laisser explorer, faire des choix ou se distraire. Selon les besoins propres à son espèce, vous devez offrir à votre animal des jouets variés, des objets à gruger, différentes aires de repos ou des occasions de sentir et d’explorer son environnement.

Il est conseillé de varier les activités et les objets offerts à votre animal. Cela maintiendra l’effet de nouveauté et son intérêt. Vous pouvez acheter de nouveaux jouets ou faire une rotation parmi ceux offerts.

Chez le chat

Si le chat est gardé principalement dans une cage, dans un élevage par exemple, il doit pouvoir en sortir au moins une heure par jour pour bouger et sauter librement. Cette obligation ne s’applique pas aux chatons de moins de 4 semaines ni à certains lieux de garde si l’animal y demeure moins de 2 mois.

Les éléments d’enrichissement pour un chat peuvent prendre diverses formes, comme un accès à une fenêtre, des tablettes en hauteur ou des jouets qui simulent une proie.

Socialisation des chatons

Les chatons âgés de 3 à 12 semaines doivent avoir des contacts actifs et positifs avec l’humain au moins deux fois par jour, pour un minimum de 20 minutes à chaque fois. Les interactions peuvent se dérouler alors qu’ils sont seuls ou avec quelques animaux.

Ces contacts sont essentiels pour en faire de bons compagnons et assurer leur bien-être. De plus, il est recommandé de les exposer, de manière progressive et agréable, à diverses situations de la vie courante. Cela va réduire le risque que les chatons développent des peurs et des problèmes de comportements.

Chez le chien

Lorsque le chien est gardé attaché dans une cage ou un enclos, il doit en sortir pour faire de l’exercice au moins une heure par jour. Par exemple, cette activité peut être une marche en laisse ou une visite dans un parc canin.

Les besoins en exercice et l’intensité peuvent varier selon l’âge du chien, sa condition physique, son degré de socialisation et son état de santé.

Voici des exemples d’éléments d’enrichissement pour un chien : une promenade ou un temps de jeu avec une personne, un accès visuel à une fenêtre, des jouets à gruger adaptés à sa taille, un coussin de repos, des bols interactifs.

Socialisation des chiots

Les chiots âgés de 3 à 12 semaines doivent avoir des contacts actifs et positifs avec l’humain au moins deux fois par jour, pour un minimum de 20 minutes à chaque fois. Les interactions peuvent se dérouler alors qu’ils sont seuls ou avec quelques animaux. Ces contacts sont essentiels pour en faire de bons compagnons et assurer leur bien-être. De plus, il est recommandé de les exposer, de manière progressive et agréable, à divers stimuli et situations. Cela va réduire le risque que les chiots développent des peurs et des problèmes de comportements, tout en diminuant le risque de morsure.

Socialisation du chien

Dès ses trois mois, le chien doit avoir des contacts agréables et actifs avec l’humain à chaque jour, pour au moins 30 minutes. Les interactions peuvent se dérouler alors qu’ils sont seuls ou avec quelques animaux. Ces contacts quotidiens peuvent prendre la forme d’une période de jeu ou d’entraînement avec renforcement positif.

Chez le lapin, le furet, le cochon d’Inde et le cochon de compagnie

Vous devez sortir votre animal de compagnie de sa cage au moins cinq journées par semaine, pour une durée minimale de 30 minutes à chaque fois. Il ne doit pas y avoir plus de deux journées par semaine sans sortie. Assurez une supervision et sécurisez l’environnement afin de limiter les risques de blessure (chute, fils électriques, etc.) ou d'intoxication.

Le cochon de compagnie a besoin d’un exercice quotidien, par exemple une marche en laisse.

Offrez à l’animal des jouets, des cachettes et des objets sécuritaires à gruger.

Les lapins et les cochons d’Inde n’apprécient pas vivre seul. Il faut leur offrir des contacts fréquents avec l’humain, même s’ils vivent avec leurs semblables.

Transport

Les animaux doivent être transportés de manière convenable dans un véhicule approprié. Une cage de transport ou un harnais spécialement conçu à cet effet sont de bons dispositifs pour assurer leur sécurité.

Euthanasie

L’euthanasie par inhalation est interdite.

La méthode recommandée pour tous les animaux domestiques est l’euthanasie par injection, pratiquée par un médecin vétérinaire.

Si l’animal est en fin de vie ou que ses souffrances doivent être abrégées, l’euthanasie doit réduire au minimum la douleur et l’anxiété chez l’animal. Elle doit se faire en retrait pour limiter le stress de l’animal euthanasié et celui des autres animaux présents.

Dernière mise à jour : 9 février 2024

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?
Avis général

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec