Logo du gouvernement du Québec. Logo du gouvernement du Québec.

Recherche de gibier

Recherche d'un gros gibier la nuit

Après avoir tiré sur un gros gibier, il est nécessaire de laisser s'écouler un certain laps de temps, plus ou moins long selon la partie où l'animal a été atteint, avant d'entreprendre votre recherche.

Ce délai permet à l'hémorragie de faire son œuvre et l'animal est souvent retrouvé mort à quelques centaines de mètres de l'endroit où il a été touché. Il arrive cependant que votre recherche se prolonge jusqu'à la tombée de la nuit, après les heures légales de chasse. 

Comment procéder légalement à la recherche de votre gros gibier

Les précisions qui suivent ne comprennent pas toutes les situations possibles. Toutefois, en observant ces limites, vous vous assurez de procéder légalement à ce type de recherche.

La Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune définit ainsi l'action de chasser : « pourchasser un animal, le poursuivre, le harceler, le traquer, le mutiler, l'appeler, le suivre, être à son affût, le localiser, ou tenter de le faire, tout en étant en possession d'une arme, ou tirer cet animal, le tuer, le capturer, ou tenter de le faire, à l'exception de le piéger ». Elle mentionne aussi que nul ne peut abandonner la chair comestible d'un gros gibier qu'il a tué à la chasse.

Cette loi interdit par ailleurs de chasser le gros gibier la nuit avec un projecteur ou d’utiliser un réflecteur, un appareil d’éclairage, de vision nocturne ou d’imagerie thermique pour déceler la présence du gros gibier dans un endroit fréquenté par celui-ci.

La recherche de nuit d'un gros gibier blessé doit donc respecter ces dispositions légales. Elle ne peut donc pas être effectuée avec un projecteur ni lorsqu'on est en possession d'une arme. Comme on ne peut utiliser de projecteur, l'usage d'un autre appareil portatif d'éclairage à pile d’intensité modérée est tout indiqué dans ces circonstances. Un tel appareil permettra de suivre la trace laissée par l'animal blessé et, éventuellement, de le retrouver s'il est mort ou suffisamment affaibli pour ne pas pouvoir s'enfuir.

Pour faciliter la tâche des chasseurs, l'utilisation d'une lampe de poche ou d'une lampe frontale d’intensité modérée est acceptée lors d'une telle recherche la nuit. Le même principe s’applique si un chasseur doit se déplacer la nuit pour se rendre à son site d’affût ou son camp de chasse.

Si, en cherchant, on se rend compte que l'animal s'enfuit devant nous, une période d'attente plus longue s'impose. On devrait alors bien repérer l'endroit où l'on a vu les derniers signes de son passage et rebrousser chemin, quitte à attendre le lever du jour pour reprendre la recherche à cet endroit.

Si une recherche se poursuit après la fermeture de la période de chasse, le même principe s'applique : elle doit s'effectuer sans arme.

Utilisation d'un chien pour retrouver un gros gibier blessé

Il peut arriver que vous ayez de la difficulté à retrouver un gros gibier sur lequel vous avez tiré ou, pire encore, que vous vous résigniez à abandonner sa recherche en raison de l'insuffisance de traces laissées par l'animal blessé.

Dans ces cas, un chien dressé pour retrouver un gros gibier que l'on a blessé à la chasse pourrait-il être utilisé?

Comme nous l'avons vu précédemment, la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune définit l'action de chasser comme le fait de « pourchasser un animal, le poursuivre, le harceler, le traquer, le mutiler, l'appeler, le suivre, être à son affût, le localiser, ou tenter de le faire, tout en étant en possession d'une arme, ou tirer cet animal, le tuer, le capturer, ou tenter de le faire, à l'exception de le piéger ».

Cette loi interdit par ailleurs de laisser errer un chien dans un endroit où l'on trouve du gros gibier. Le Règlement sur la chasse, quant à lui, ne permet l'usage d'un chien que pour la chasse au petit gibier. Les lois et les règlements sont muets en ce qui concerne la recherche, à l'aide d'un chien, d'un gros gibier que l'on a blessé (ou tué) à la chasse. Or, cette recherche ne constitue pas une activité de chasse, à condition que les personnes qui y participent ne soient pas en possession d'une arme.

De plus, le chien utilisé ne peut être considéré comme errant, puisqu'il agit dans un but précis, soit celui de retrouver, selon les ordres de son maître, un gros gibier qui a été blessé et qui est probablement mort. Par conséquent, un chien dressé à cette fin peut être utilisé dans ces circonstances.

En respectant les conditions mentionnées dans la section Recherche d'un gros gibier la nuit, vous pouvez donc avoir également recours à un chien la nuit ou après la fermeture de la période de chasse.

Renseignements sur la réglementation

Lundi, mardi, jeudi et vendredi : de 8 h 30 à 16 h 30
Mercredi : de 10 h à 16 h 30

Ligne sans frais : 1 844 523‑6738 

Dernière mise à jour : 23 septembre 2021

Avis

 

L’information présentée dans ce site Web a été vulgarisée et constitue un résumé des principales dispositions réglementaires. Elle ne remplace en aucun cas les textes officiels des lois et des règlements. Pour des renseignements plus détaillés sur une règle en particulier, référez-vous au Règlement sur la chasse du Québec Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., au Règlement sur les activités de chasse Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. ou à la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre., tous diffusés sur LégisQuébec.

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec

Aidez-nous à améliorer Québec.ca