Vente d’une parcelle remblayée

Le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques est autorisé à vendre une partie du domaine hydrique de l'État qui a fait l’objet d’un remblayage à certaines conditions.

Ouvrages visés

La parcelle ayant fait l’objet d’un remblayage crée une occupation sans titre. Le processus d’acquisition est donc le moyen le plus efficace pour renforcer ses titres de propriété. Vous pourrez ainsi être propriétaire de la parcelle et l‘occuper légalement. Cette démarche peut également faciliter l’obtention de certaines autorisations municipales et la mise en vente de votre propriété.

Si l'acquéreuse ou l’acquéreur est une municipalité, le ministre est autorisé à lui vendre une partie du domaine hydrique à un tarif préférentiel et sous condition résolutoire dans certains cas définis. La parcelle doit être utilisée à des fins non lucratives publiques et concerner un projet concret, viable et réalisable à court terme.

Si vous n’êtes pas propriétaire du terrain riverain adjacent au domaine hydrique de l’État, vous devrez fournir au ministre les observations du propriétaire riverain (PDF 207 Ko). Ces observations doivent concerner les impacts possibles de cette acquisition sur ses droits riverains. Le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques prendra ces observations en considération dans sa décision.

De plus, le Ministère exigera que vous lui transmettiez un avis concernant une demande d’aliénation (PDF 322 Ko) rempli par la municipalité concernée.

Présentation d’une demande

Remplissez le formulaire Demande d’octroi ou de modification de droits (PDF 380 Ko) en ligne. Si vous rencontrez des difficultés, écrivez à l’adresse domaine.hydrique@environnement.gouv.qc.ca ou téléphonez au 418 521-3818, poste 7500. Vous recevrez un accusé de réception à la suite de la transmission de votre demande.

Une analyse préliminaire de votre demande est alors effectuée, sans frais. 

Si l’analyse démontre que l’ouvrage n’est pas situé sur le domaine hydrique de l’État, vous en serez avisé par écrit et votre dossier sera fermé.

Si l’analyse démontre que l’ouvrage se situe sur le domaine hydrique de l’État et que le type de droit demandé est confirmé, le traitement de votre dossier sera poursuivi. C’est à ce moment que vous devrez payer les frais administratifs et les taxes applicables. Des informations supplémentaires pourront être demandées au besoin.

Vous êtes autorisés à mandater une arpenteuse-géomètre ou un arpenteur-géomètre, à vos frais, pour qu'il identifie la parcelle à acquérir. L’information nécessaire à la réalisation des documents d’arpentage sera fournie par le Ministère à l'arpenteuse-géomètre ou l’arpenteur-géomètre mandaté. 

À la suite de l’approbation des documents d’arpentage par le Ministère, l'arpenteuse-géomètre ou l’arpenteur-géomètre mandaté devra soumettre ses documents au Bureau de l’arpenteur général du Québec (BAGQ) pour approbation finale.

Ce n’est qu’après avoir franchi toutes ces étapes que vous recevrez une offre de vente transmise par le Ministère. Vous aurez 90 jours pour l’accepter et mandater une ou un notaire, à vos frais, pour qu'il instrumente la vente.
    
La ou le notaire que vous aurez mandaté devra contacter le Ministère à l’adresse domaine.hydrique@environnement.gouv.qc.ca afin d’obtenir les instructions ainsi que le modèle d’acte à utiliser. Des échanges auront lieu avec la ou le notaire pour s’assurer que le projet d’acte final corresponde aux exigences du Ministère.

L’acte sera signé par la représentante ou le représentant du Ministère devant une ou un notaire délégué. L’original sera transmis à votre notaire qui procédera, en votre présence, à la clôture de l’acte.

Période de validité

La vente d’une parcelle remblayée est effective à la clôture de l’acte de vente et à sa publication au registre foncier par la ou le notaire que vous aurez mandaté.

Tarification

Les frais administratifs Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. et les taxes applicables sont payables au moment du dépôt de la demande d’acquisition. Puisque ce montant sert à l’analyse de la demande, il ne peut être remboursé. 

Dans l’éventualité où la parcelle remblayée est admissible à la vente, les frais administratifs ainsi que les loyers que vous aurez déjà payés (excluant les taxes) seront déductibles du prix de vente. Les loyers payés par la ou le propriétaire antérieur et par une personne morale ne sont en aucun cas déductibles du prix de vente. Le solde du prix de vente est assujetti aux taxes applicables.

Le prix de vente est généralement établi à 50 % de la valeur de l’évaluation municipale du terrain riverain adjacent au domaine hydrique de l’État. Cependant 

  • Lorsque la parcelle a été remblayée après 1993, le prix de vente est établi à 100 % de sa valeur. Un certificat d’autorisation délivré par la direction régionale du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques est obligatoire;
  • Lorsque la parcelle remblayée n’est plus bornée par l’eau, le prix de vente est établi à 25 % de la valeur du domaine hydrique de l’État;
  • Le solde de prix de vente ne peut être inférieur, après déduction des frais administratifs et des loyers, au prix minimal de vente prévu par le Règlement sur le domaine hydrique de l’État.

Si l’acquéreuse ou l’acquéreur est une municipalité, le ministre est autorisé à lui vendre une partie du domaine hydrique pour 1 $ (taxes en sus), si elle s’engage, sous condition résolutoire, à maintenir les lieux à des fins non lucratives publiques. Des frais supplémentaires par mètre linéaire de rive ainsi que des frais administratifs sont exigés lors d’une telle vente.

Le prix de vente définitif sera déterminé par le Ministère selon les conditions en vigueur au moment de l’émission du droit.

Les données suivantes sont nécessaires pour effectuer le calcul approximatif du prix de vente :

  • Valeur du terrain riverain (sans le bâtiment).
  • Superficie du terrain au rôle d’évaluation.
  • Facteur comparatif.
  • Superficie du terrain à acquérir.

La plupart de ces informations se trouvent sur le compte de taxes municipales.

1 - Déterminer le taux unitaire uniformisé par mètre carré

Formule à utiliser : l’évaluation municipale du terrain (÷) la superficie de l’unité d’évaluation (x) le facteur comparatif = le taux unitaire uniformisé par mètre carré.

2 - Déterminer le prix de vente approximatif

Le prix de vente définitif sera déterminé par le Ministère selon les conditions en vigueur au moment de l’émission du droit. Voici les formules à utiliser selon les différentes parcelles remblayées :

  • Remblai effectué après 1993
    Le taux unitaire uniformisé par mètre carré (x) la superficie approximative à acquérir = la valeur du domaine hydrique de l’État à 100 %.
  • Remblai effectué avant 1994
    Le taux unitaire uniformisé par mètre carré (x) la superficie approximative à acquérir = la valeur du domaine hydrique de l’État à 100 % (÷) 2.
  • Remblai n’étant plus borné par l’eau
    Le taux unitaire uniformisé par mètre carré (x) la superficie approximative à acquérir = la valeur du domaine hydrique de l’État à 100 % (÷) 4.

Dernière mise à jour : 18 mars 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec