Cadre légal

Les terres de l’État, y compris le domaine hydrique, ne peuvent être acquises par occupation, prescription ou accession. Vous ne pouvez donc pas en être propriétaire, et ce, peu importe depuis combien de temps vous les occupez.

Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) veille à l’intégrité et à la gestion du domaine hydrique de l’État, qui est constitué du lit des lacs et des cours d’eau publics du Québec.

Le Ministère doit s’acquitter des tâches de gestion liées à la propriété. Ce rôle se traduit principalement par :

  • L’octroi et l’administration de droits sur le domaine hydrique de l’État (baux, permis, servitudes, actes de tolérance, vente, etc.);
  • Le transfert de certaines parties du domaine hydrique de l’État à des entités gouvernementales provinciales et fédérales;
  • Une collaboration avec le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) pour l’arpentage des terres de l’État, le programme de réforme cadastrale et l’affectation du territoire, comme la création de parcs régionaux.

Pour débuter ou maintenir une occupation sur le domaine hydrique, vous devez en faire la demande au Ministère.

Encadrement réglementaire

La gestion du domaine hydrique de l’État s’appuie sur plusieurs lois et règlements.

Loi sur le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs

Cette loi confère au ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques l’autorité sur le domaine hydrique de l’État.

Loi sur le régime des eaux

La Loi sur le régime des eaux Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. (LRE) est la loi habilitante du Règlement sur le domaine hydrique de l’État. Elle vise à encadrer :

  • La concession de droits sur le lit des lacs et des cours d’eau appartenant à l’État;
  • L’usage du domaine hydrique de l’État;
  • L'octroi du droit d’exploitation des forces hydrauliques (par le ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles).

Règlement sur le domaine hydrique de l’État

Le Règlement sur le domaine hydrique de l’État Cet hyperlien s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre. détermine les conditions pour lesquelles le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques est autorisé à consentir un droit d’occupation sur le domaine hydrique de l’État. Il peut notamment :

  • Délivrer un permis d'occupation;
  • Louer une partie du domaine hydrique;
  • Vendre une partie remblayée du domaine hydrique;
  • Établir des servitudes.

Le règlement permet également certaines occupations à titre gratuit, comme l’installation de plateformes flottables et d’abris à bateau, qui ne nécessitent pas l’autorisation du ministre.

Dernière mise à jour : 17 février 2022

Évaluation de page

L’information sur cette page vous a-t-elle été utile?

Des questions ou besoin de renseignements?

Communiquez avec Services Québec